Considérez le standard comme un kata, pas comme une règle

 Traduction de l’article de Michael Ballé

Kata est un mot japonais désignant un ensemble détaillé de mouvements chorégraphiés : c’est la manière dont nous faisons les choses. Ce n’est pas un ensemble de règles. Ce n’est pas un programme. C’est le meilleur état de notre connaissance à un instant donné.

Oui, un kata ça reste, on ne change pas ce que l’on sait sans y penser à 2 fois. Mais un kata qui n’évolue pas est un kata mort. Les kata sont transmis de maitre à élève, mais ensuite, comme l’élève apprend à maitriser le geste de manière structurée, il se l’approprie et produit son propre kata, et ainsi de suite.

Les katas sont aussi une forme de pratique formelle, en conditions idéales ou en entrainement. Bien que le kata vous aide à réagir en situation réelle, il ne la détermine pas. C’est « l’échafaudage » qui supporte l’apprentissage pour vous entrainer à réagir, mais vous avez toujours besoin de :
  • Choisir le bon kata au bon moment
  • Le jouer de la bonne manière dans des conditions difficiles
  • Avoir un esprit flexible à propos des situations fluides.

Lire la suite « Considérez le standard comme un kata, pas comme une règle »

Les effets de la non-qualité sur la qualité de vie au travail et la compétitivité

NRFTPour faire suite aux 2 vidéos de Christophe Mouton expliquant comment ramener la qualité au cœur du processus de développement [logiciel] (partie 1 et partie 2), je voudrais faire le lien entre la non-qualité et le respect des personnes.

En préambule, je dirai que je partage sans condition les constats et explications présentés par Christophe, car, tout comme lui, c’est mon cheval de bataille depuis plusieurs années. Il n’est pas nécessaire de réaliser de longues études pour poser le postulat que la qualité et le développement logiciel ne font pas encore cause commune ; comme avec la sécurité des systèmes d’information pour rebondir sur l’actualité du moment (cf. la dernière cyberattaque WannaCry). Les normes, méthodes et référentiels qui se succèdent visent tous l’amélioration de la qualité, avec plus ou moins de réussite.
Lire la suite « Les effets de la non-qualité sur la qualité de vie au travail et la compétitivité »

Les 5 sens du coach Lean

KEUKENHOF (36)

Le Lean est une pratique de management et, comme toute pratique, elle requiert deux choses : s’exercer et avoir un coach. Je suis coach Lean depuis cinq ans maintenant et j’ai remarqué comme cela avait influencé non seulement mon comportement en tant que professionnel mais aussi ma relation au monde en tant que personne.

Contrairement à d’autres approches de management, nous ne ressentons pas le besoin d’être « isolés par rapport aux aléas du réel par plusieurs couches de représentation » (reporting, slides, …), une fausse conception du monde moderne identifiée par Matthew Crawford. Le coach lean est en prise directe avec l’inconfortable réalité du monde. Et pour cela il a besoin de ses cinq sens pour le percevoir clairement.  Ce billet pour décrire comment …

Lire la suite « Les 5 sens du coach Lean »

De l’importance de bien choisir ses problèmes …!

L’amélioration continue, l’un des éléments fondateurs du Lean, est un levier aujourd’hui incontournable de la performance de l’entreprise. Dans toute entreprise, de la TPE locale à un géant mondial tel que Toyota – qui a d’ailleurs inventé ce que l’on appelle aujourd’hui le Lean management – cette amélioration se concrétise par la résolution d’une multitude de problèmes. Le Lean propose à cette fin une méthode scientifique et structurée pour identifier et résoudre ces problèmes : le PDCA (Plan-Do-Check-Act) Lire la suite « De l’importance de bien choisir ses problèmes …! »

Participez à la masterclass « Le Manager Lean » le 5 juillet à Paris

Manager-lean-institut-lean-france-masterclassQuel est le rôle du manager dans une démarche Lean ? Quelles compétences un manager doit-il développer dans le cadre d’une transformation Lean ? Comment l’embarquer dans la démarche ?

Votre entreprise s’engage dans une démarche Lean ? Ne ratez pas la masterclass de l’Institut Lean France, animée par Marie-Pia Ignace le 5 juillet prochain à Paris. Lire la suite « Participez à la masterclass « Le Manager Lean » le 5 juillet à Paris »

Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement – partie 2

Le deuxième principe pour améliorer la qualité des développements informatiques, c’est le bac rouge.

Dans les chaînes de fabrication « Lean » le bac rouge est une caisse de couleur « rouge » dans laquelle l’opérateur va disposer les pièces qu’il aura extraites de la chaîne de fabrication et pour lesquelles il aura un doute. Ces bacs sont ensuite analysés conjointement entre équipe de production et équipe de conception. Ils constituent ainsi un véritable point d’interface entre ces deux équipes. Lire la suite « Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement – partie 2 »

Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement.

Faire bien avant de faire vite… C’est quelque chose qui va de soi, pour tout le monde.

Pourtant dans le domaine informatique, il arrive parfois que l’on réduise la durée des phases de tests afin d’absorber les retards pris par les phases précédentes. Cette réduction des tests se fait au détriment de la qualité puisque dans la plupart des modes de développement c’est l’intégrateur final qui est responsable de la qualité sortante. C’est lui qui doit déployer une panoplie de tests pour détecter toutes les éventuelles non-conformités. Certaines d’entre elles ayant pu s’introduire dès les premières phases de conception voire lors du recueil des besoins.

Plutôt que de contrôler la qualité à la fin du processus de développement, le Lean Management propose quelques principes qui permettent aux équipes de construire la qualité au fur et à mesure de l’exécution du processus de développement. Lire la suite « Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement. »