Comment j’ai utilisé une technique Lean en aidant ma fille à améliorer ses notes en math

algebra-1238600_640

Tout d’abord le contexte

Ma fille qui est en 4e a une série de notes en dessous de la moyenne au dernier trimestre notamment en math.

Cela a plusieurs effets négatifs : le découragement (je suis nul), la faute aux autres (le prof ne m’aime pas) et un grand un sentiment d’injustice (les contrôles sont super durs) … et puis, il faut bien l’avouer, un peu d’inquiétude des parents, qui ne savent pas trop comment aider/encourager/pousser à travailler davantage.

Alors plutôt que de répéter une nouvelle fois qu’il ne faut pas se décourager, qu’il faut persévérer et que cela arrive à tout le monde d’avoir des hauts et des bas… j’ai décidé de « changer d’approche ».

Notre démarche

Nous avons commencé par analyser ses 3 derniers examens pour comprendre les raisons de ces notes. Nous avons donc parcouru ensemble chaque réponse fausse et collé un Post-it ® indiquant la cause parmi :

  • mauvaise lecture des consignes,
  • erreur d’étourderie,
  • non-acquis,
  • manque de temps.

Puis nous avons compté le nombre d’occurrences pour comprendre d’où venaient les erreurs. Résultats :

  • mauvaise lecture des consignes    x 10
  • erreurs d’étourderie                         x 6
  • acquis / connaissance                      x 2
  • manque de temps                             x 0

Enfin, une fois identifié ces points de cause, nous nous sommes intéressés au pourquoi (hypothèses de cause) :

Par exemple sur l’item « mauvaise lecture des consignes » ?

Parce que je lis trop vite
    > Pourquoi tu lis trop vite ?
          Parce que j’ai peur de ne pas avoir le temps de finir…
            > Et pourquoi tu as cette impression ?
                 Parce qu’il y a beaucoup de questions et pas beaucoup de temps !

Parce que ce n’était pas clair
    > Qu’est ce qui n’est pas clair ?
          Les mots sont pas très clairs

Parce que j’ai pas bien compris la consigne
     > Pourquoi ?
          Parce que je crois que je n’ai pas bien lu l’énoncé…
          > Et pourquoi ?
               Bah, je sais pas, c’est dur tes questions !

Parce que je pensais qu’il y avait une erreur dans l’énoncé du prof
      > Ah, bon, c’est déjà arrivé ?
          Euh, non…

Au final, nous nous sommes mis d’accord pour quelques actions simples que nous avons noté sous forme de Post-it® à mettre en application pour les prochaines révisions et du prochain examen.

Ils sont accrochés à son bureau à hauteur des yeux pendant le travail à la maison.

Quelques exemples :

  • Pour les révisions, une pause toutes les 40 min maxi.
  • Avant de commencer les exercices à la maison, on vérifie qu’on a bien compris le cours (sinon elle colle Post-it® rouge sur ce qui n’est pas clair dans le cours).
  • Pour l’examen,  lire tout l’énoncé avant de commencer, prendre le temps de vérifier ses calculs / raisonnements.

Amélioration continue avec le PDCA

Analysons maintenant ce cas d’un point de vue Lean, même si tous mes collègues m’ont mis en garde depuis mon arrivée chez Operae : « Ne jamais appliquer le Lean à la maison ! »

Notre process de création de valeur ressemble à cela :

chaine de valeur Lean école

Nous avons commencé par analyser plusieurs « mauvaises pièces » que nous avons identifié comme étant un bac rouge de l’étape Examen. Ce bac rouge nous a permis de :

1- mettre en évidence notre problème : des notes en baisse et inférieures à la moyenne
2- de mesurer l’impact : découragement, inquiétude…
3- déterminer des hypothèses de causes, d’où nous avons déduit des causes plus profondes (en posant 5 fois la question pourquoi)

A partir de cela, nous avons décidé de plusieurs actions sur les étapes Révisions et Examens.

Nous avons appris et progressé ensemble sur les raisons du problème et nous sommes mis d’accord sur quelques bonnes résolutions.

Par exemple, pour ces derniers examens, nous avons compris qu’il n’aurait pas été très utile de réviser davantage car les connaissances principales étaient acquises. Cela n’aurait pas changé beaucoup la note finale.

Une grande partie de la note s’est jouée pendant l’examen dans le respect scrupuleux des consignes, la concentration et la vérification des résultats.

Sur le plan de la confiance personnelle et de la motivation (respect for people), cela nous a permis objectivement de confirmer que :

  • elle n’est pas nulle en math,
  • les compétences sont plutôt bien acquises.

Notre démarche ressemble donc à une démarche d‘amélioration continue de type PDCA « Plan Do Check Act ».

Depuis que j’ai rédigé ce billet, un nouveau contrôle a eu lieu et le résultat est de +4 points par rapport au dernier examen !

C’est ce que l’on appelle l’étape du Check du PDCA : on s’assure de la  contre-mesure.

Quand j’ai demandé à ma fille quelque jours plus tard ce qu’elle avait appris :
« Il fallait que je relise mes résultats pour ne pas faire d’étourderies et que je comprenne la consigne »

Ensuite, il faudra s’assurer que ces pratiques sont bien ancrées -étape du Act du PDCA-, dans la durée et trouver encore d’autres actions d’amélioration pour continuer à faire remonter les notes !

Une réflexion sur “Comment j’ai utilisé une technique Lean en aidant ma fille à améliorer ses notes en math

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s