Comment rattraper 2 mois de retard à 1 mois et demi de la fin de l’année ?

jonathan-chng-1131663-unsplash

Facile : on met en place une démarche de Lean management !

Nous sommes dans un service administratif organisé en plusieurs pôles régionaux, chacun en charge d’un territoire. Chaque pôle s’occupe de financer certaines activités réalisées par des syndicats de communes.

Fin octobre, pour les 4 équipes de gestion en charge du contrôle et de la mise en paiement des rémunérations, le constat est sans appel : le contexte de 2018, avec un changement radical de la tarification et donc la mise en place de nouveaux contrats, les a conduites à accumuler 2 mois de retard dans le paiement des soldes de l’année précédente. Inutile de préciser qu’au sein des équipes les tensions sont vives ! Et certains syndicats commencent à s’inquiéter pour leur trésorerie. Lire la suite « Comment rattraper 2 mois de retard à 1 mois et demi de la fin de l’année ? »

« Apprendre plein de choses et aller plus vite » : l’agilité dans les projets, témoignage d’Adexos et Zôdio

adexos-zodio-agilite-temoignage

Pour Cédric Pourbaix : « L’agilité n’est pas une méthode mais une recherche dans chaque projet de plus d’agilité. L’objectif est de savoir s’adapter au changement qui est inévitable. Or certains font de l’agile mais ne sont pas agiles.  »

A contrario, voici un exemple d’agilité où Adexos, l’agence de développement web de Béthune a rompu avec dix années de méthodes traditionnelles pour le plus grand bonheur de ses équipes et de son client, l’enseigne Zôdio. Extrait de verbatims des acteurs du projet.

Lire la suite « « Apprendre plein de choses et aller plus vite » : l’agilité dans les projets, témoignage d’Adexos et Zôdio »

Équipes support, la maladie des grandes entreprises ?

Callcenter
Centre d’appel, source Freepik

Notre expérience dans l’accompagnement en Lean Management d’équipes support (principalement dans un contexte IT, pour ma part) au sein de grands groupes nous offre une lecture particulière de la situation.

Ces grandes entreprises (probablement toutes) ont créé – sur un même moule de bonnes pratiques – des systèmes dédiés aux incidents que rencontrent les utilisateurs internes et les clients finaux. Ces systèmes dédiés s’appuient sur des processus d’entreprise pour gérer (nous parlons bien ici de gestion de stock, qui est l’un des 7 gaspillages en Lean) des incidents / problèmes plus ou moins conformes au référentiel ITIL ou à la norme ISO 20000. Ces organisations passent la très grande majorité de leur temps à entretenir les processus et à exécuter des procédures pour débloquer (corriger) les clients, mais très peu d’énergie à supprimer définitivement (résoudre) les problèmes. Des audits internes sont également diligentés par la direction pour s’assurer que l’ensemble des parties prenantes respecte les processus établis par l’organisation. Mais combien de ces audits s’intéressent réellement aux clients qui subissent ces incidents ? De mon expérience, peu puisque leur finalité est d’obliger toutes les équipes à appliquer, le petit doigt sur la couture du pantalon, les processus corporate.

Lire la suite « Équipes support, la maladie des grandes entreprises ? »

L’obsession du service client : entretien avec Jonathan Lefèvre

obsession service client

Inutile de maintenir le suspense : « L’obsession du service client » de Jonathan Lefèvre est sans doute l’ouvrage le plus important que vous pourrez lire cette année sur ce que signifie l’avènement du numérique dans le monde des entreprises. (Bon OK : il y en a bien un ou deux autres).

Ce qui est passionnant dans cet ouvrage est qu’il déconstruit tous les principes et pratiques à l’oeuvre dans une startup très agile alors qu’elle attaque de façon très agressive un leader établi (l’agence voyages-sncf.com). Et la réussite insolente de Capitaine Train est corrélée à la mise en oeuvre de ces pratiques … Lire la suite « L’obsession du service client : entretien avec Jonathan Lefèvre »

Prochain atelier cocottes à Paris le 18 décembre 2018

Vous voulez en savoir plus sur le Lean management et l’agilité ? Venez découvrir notre approche pédagogique en participant à un jeu d’initiation aux fondamentaux du Lean : le prochain atelier cocottes aura lieu le 18 décembre 2018 de 9h30 à 13h30 dans nos bureaux de Paris 19e. 
Lire la suite « Prochain atelier cocottes à Paris le 18 décembre 2018 »

« Recrutez des gens qui aiment écrire » – entretien avec Kristin Aardsma, Head of Customer Support de Basecamp

kristin aardsma

Je me rappelle très bien ce jour de 2006 quand mon ami (et collègue alors) Fred Brunel est venu me voir et m’a dit : « Cecil, lis ce livre, cela va changer ta manière de voir le travail et le business. »

Cet e-book (disponible en ligne) était Getting Real – the smarter, faster, easier way to build a successful web application par Jason Fried et David Heinemeier Hansson, respectivement CEO et CTO d’une obscure entreprise nommée 37Signals. Cette startup fournissait des services et des outils collaboratifs en ligne. Des services avec un point de vue affirmé, chantant les louanges du moins (moins de travail, d’heures, de fonctionnalités, de réunions), une approche minimaliste avec une expérience utilisateur fluide et sans accroc. La startup décida plus tard de concentrer son énergie sur son produit phare, se renommant dans le processus : c’est ainsi que 37Signals est devenue  Basecamp.

Et ce livre a eu un effet phénoménal sur moi. Il a complètement changé la façon que j’avais de regarder le travail – pour toujours. Un des chapitres se nomme Stay Lean. Comme un écho prescient du tournant que prendrait ma carrière 5 ans plus tard. J’ai depuis inlassablement écrit sur 37Signals, Jason Fried ou DHH alors que ces deux dirigeants devenaient une inspiration majeure de mon blog. Depuis Getting Real (2006), Jason Fried et DHH ont publié Rework (2010 – sorti le jour de mon anniversaire, merci les gars !), Remote (2013) et viennent de publier It Doesn’t Have to be Crazy at Work (2018).

Inutile de préciser que j’étais impatient de rencontrer Kristin Aardsma, responsable du support client chez Basecamp lors du Lean Digital Summit 2018 qui s’est tenu les 18 et 19 Octobre 2018 à Lisbonne. Comme on peut s’y attendre de la personne en charge des clients dans cette entreprise, Kristin a fait une présentation étonnante, simple, avec de nombreuses prises de positions radicales et contre-intuitives pour une entreprise phare de la culture du numérique. Le titre : Ramener de l’humanité dans l’activité du support. À l’heure où le support est de plus en plus pris en charge par des bots (qui avec la Yolocracy peuvent aussi prendre dans l’application Trello le rôle de managers – une présentation effrayante vue à Paris), Basecamp a misé sur l’humanité de vraies personnes, qui savent écrire et faire preuve d’empathie.

Pour notre plus grand plaisir, Kristin a accepté de nous consacrer du temps et nous en sommes infiniment reconnaissants. Elle nous explique ici comment s’occuper de 2.8 millions d’utilisateurs avec une équipe de 15 personnes. Un entretien mené conjointement avec Catherine Chabiron de l’Institut Lean France …

Lire la suite « « Recrutez des gens qui aiment écrire » – entretien avec Kristin Aardsma, Head of Customer Support de Basecamp »

Le flux tiré pour apprendre

 

flux-tire-auto-lean

Vendredi 12 octobre se tenait le 30e séminaire Lean en France à Télécom Paris Tech. A cette occasion, Alejandro Garcia-Mella, directeur Achat et Supply Chain chez Aramisauto nous a montré ce qu’il a appris en mettant en place le flux tiré dans ses agences.

La mission d’Aramisauto : « rendre simple et accessible la vente et l’achat automobile ». D’après Alejandro, acheter un véhicule est le deuxième poste de dépense des ménages et est souvent vécu comme une expérience stressante. C’est beaucoup d’argent et il ne faut pas se tromper. Il faut un process simple pour le client, un seul interlocuteur, sans être obligé de se déplacer pour comparer et se battre avec les vendeurs pour faire une bonne affaire. Aramisauto cherche à ce que l’expérience d’achat depuis chez soi soit, limite meilleure qu’en showroom. Lire la suite « Le flux tiré pour apprendre »