L’obeya pour construire le processus de delivery puis l’industrialiser !

randy-fath-531056-unsplash
Crédit photo by Randy Fath on Unsplash

Contexte

Lors d’une récente mission dans une compagnie d’assurance internationale, j’ai eu le plaisir d’accompagner plusieurs équipes dans la mise en œuvre d’une obeya sur des projets de mise à jour de serveurs applicatifs. Au total, quatre équipes de six ou huit personnes chacune étaient embarquées dans l’obeya ayant pour objectif de traiter l’obsolescence des serveurs par la mise à jour des Systèmes d’Exploitation – OS, des Bases de Données – BD,  et par le cryptage de certaines données (fichiers, tables…). Les équipes étaient composées de représentant métier, chef de projet MOE, chef de projet exploitation, architectes, DBA, ingénieur système, experts sécurité, consultants externes… Le système d’information de cette grande entreprise comporte plusieurs milliers de serveurs dont la robustesse, la disponibilité et la sécurité doivent être renforcées en traitant l’obsolescence notamment grâce à ces projets. Bien que lancés depuis plusieurs années, les projets avaient été suspendus puis relancés plus récemment dans le contexte législatif de GDPR. Lire la suite « L’obeya pour construire le processus de delivery puis l’industrialiser ! »

J’aimerais que mon informatique soit chouette

Ce cri du cœur des utilisateurs – qui aimeraient bien qu’on pense un peu à eux, à ce qu’on appelle nous, le « parcours client », et qu’ils appellent eux, parfois, « parcours du combattant » (comme expliqué ici) ou ‘l’effort client’ (comme expliqué ).

Lire la suite « J’aimerais que mon informatique soit chouette »

The Cake Slice Pattern

cake-slice-pattern-lean-it-agile

Les principes de conception logicielle généralement admis dans l’industrie actuelle s’appuient sur un modèle en 5 couches empilées verticalement : (de bas en haut) 1- données, 2- intégration, 3- métier, 4- application et 5- présentation. Chaque couche représente un métier et une dimension technologique. Si l’axe vertical représente donc les différentes dimensions technologiques, l’axe horizontal porte quant à lui l’axe fonctionnel, à savoir l ‘ensemble des fonctionnalités logicielles ce qui intéresse tout particulièrement l’utilisateur : le client d’un point de vue Lean.

Ainsi, pour obtenir une fonctionnalité (l’élément lui porteur de valeur), l’utilisateur doit attendre que chaque couche soit construite, développée et intégrée dans l’ensemble. Il s’agit du modèle hérité du cycle en V : les développeurs commencent par la structure des données puis l’intégration et terminent par la présentation : ce que voit l’utilisateur. Ceux-ci vont s’organiser de façon à construire l’ensemble des fonctions d’une couche avant de s’attaquer à la supérieure. Lire la suite « The Cake Slice Pattern »