Le standard Lean, point d’entrée du Kaizen

Le standard Lean, point d’entrée du Kaizen

Dans l’IT, mais également dans d’autres activités, une multitude de documents est nommée standard : des modèles (template) de document, des procédures diverses et variées, des règles de développement, des processus d’entreprise (gestion des incidents, gestion des demandes)…  Pour nombre d’entreprises, un standard est un ensemble de règles édictées par un groupe de personnes autorisées par la direction. Souvent, ces règles sont issues de «bonnes pratiques» vues dans quelques équipes et que les directions cherchent à répliquer partout. Ces standards – qui n’ont rien en commun avec celui du Lean – sont vus par les directions comme la Bible, les Tables de la Loi que chaque collaborateur doit connaître et appliquer le petit doigt sur la couture du pantalon.

Tout écart à ces standards doit être sanctionné et les coupables sont a minima rappelés à l’ordre, quand ce n’est pas un message diffusé à tous annonçant que c’est une erreur humaine (sic !) au sein de l’équipe X, ce qui ne fait qu’accentuer la stigmatisation et la recherche d’un coupable.

Lire la suite « Le standard Lean, point d’entrée du Kaizen »

Managers, libérez le potentiel de vos équipes, mettez à jour votre « logiciel »

Managers, libérez le potentiel de vos équipes, mettez à jour votre « logiciel »

Ou comment « mettre à jour » certains de ses modèles mentaux par la pratique du lean management

Qu’est ce qui nous fait échouer ? C’est souvent certains biais cognitifs, collectifs et acquis, qui nous « mettent dedans ». Mark Twain a d’ailleurs une phrase célèbre à ce sujet : « Ce n’est pas ce que vous ne savez pas qui vous pose des problèmes, mais c’est ce que vous savez avec certitude et qui n’est pas vrai.« 

Lire la suite « Managers, libérez le potentiel de vos équipes, mettez à jour votre « logiciel » »

Du Lean dans le reporting ?

lean-reporting-operae-partners

Améliorer le reporting des projets IT avec le Lean management n’a rien d’habituel pour moi. Pourtant, après avoir rencontré le management de cette DSI, l’objectif est posé de la manière suivante : « faire le suivi de nos projets le plus efficace possible tout en dépensant le moins d’énergie. »
Pour caractériser davantage le problème, les chefs de projets passent en moyenne 5 heures par semaine et par projet à produire du reporting. Les informations nécessaires au suivi des projets sont diluées dans pas moins de 20 documents différents ! 20 documents plus ou moins complets qui sont produits avec une fréquence allant de la semaine au mois. Et pour ajouter encore à la confusion, certaines informations sont même contradictoires en fonction de leur fraicheur. Le management se retrouve ainsi à découvrir tardivement que certains projets sont en grande difficulté.

Lire la suite « Du Lean dans le reporting ? »

Mes biais cognitifs face au Lean, qui va gagner ?

rodrigo-kugnharski-449601-unsplash
Photo by Rodrigo Kugnharski on Unsplash

Le match dure depuis un moment déjà

Si le lean n’était que du bon sens, je n’en aurais pas besoin pour combattre les convictions erronées que m’inculquent mes heuristiques aussi utiles que paresseuses. Le lean est une pédagogie continue pour soigner mes propres biais cognitifs, voire, soyons fous, constituer un club de pratiques de pensées contre intuitives.
Ce n’est pas parce que j’ai de bonnes raisons de croire que j’ai pour autant raison de croire. La pensée et la pratique lean sont lentes, besogneuses, modestes et efficaces. Une sorte de démarche scientifique pour les nuls.
Florilège de mes propres heuristiques erronées bien que si logiques, ou des huit paralogismes si évidents, que le lean m’a donné l’occasion de démonter à mes propres yeux, au cours de mon parcours de chef de projet, de manager et de coach lean.

Lire la suite « Mes biais cognitifs face au Lean, qui va gagner ? »

Steve Jobs et l’intuition du kaizen

 

Il existe des témoignages de l’influence qu’exerça l’industrie japonaise sur Steve Jobs, industrie dont il vantait l’inlassable recherche de qualité. Dans cette vidéo, il explique qu’au Japon chacun a la possibilité de changer sa façon de travailler, si on lui en donne et la possibilité et la méthode. Lire la suite « Steve Jobs et l’intuition du kaizen »

Kanban, que la force soit avec toi !

Yoda-and-translations-TRAVOD

Pour faire suite à l’article Le Management Visuel, pour quoi faire ?, je vous propose de voir plus en détails une des techniques du Management Visuel du Lean Management, le Kanban.

Le Kanban est un des éléments-clés du Just-In-time (JIT) du Toyota Production System (TPS) comme nous le rappelle l’article La magie du Kanban chez Toyota à Nagoya.

Pensé par Taiichi Ohno dès les années 1950 (lire Taiichi Ohno’s Workplace Management), le Kanban vise à atteindre l’idéal du one-piece flow (nommé également flux continu) tiré et rythmé (takt) par la demande du client.

Lire la suite « Kanban, que la force soit avec toi ! »

Et si l’Obeya était la stratégie pour réussir vos transformations agiles à l’échelle ?

Obeya-Thomas_preview

Depuis de nombreuses années, les DSI des grandes entreprises adoptent massivement les démarches agiles pour leur transformation numérique. Au regard de la taille des équipes qui peut aller de plusieurs dizaines à plusieurs milliers de personnes (managers, développeurs, architectes, testeurs, MOA…), il se pose la question de la mise à l’échelle: Agile at Scale. De nombreux frameworks ou modèles d’organisation sont maintenant disponibles, souvent soutenus par des grands auteurs du mouvement Agile. Lire la suite « Et si l’Obeya était la stratégie pour réussir vos transformations agiles à l’échelle ? »