Les effets de la non-qualité

NRFTPour faire suite aux 2 vidéos de Christophe Mouton expliquant comment ramener la qualité au cœur du processus de développement [logiciel] (partie 1 et partie 2), je voudrais faire le lien entre la non-qualité et le respect des personnes.

En préambule, je dirai que je partage sans condition les constats et explications présentés par Christophe, car, tout comme lui, c’est mon cheval de bataille depuis plusieurs années. Il n’est pas nécessaire de réaliser de longues études pour poser le postulat que la qualité et le développement logiciel ne font pas encore cause commune ; comme avec la sécurité des systèmes d’information pour rebondir sur l’actualité du moment (cf. la dernière cyberattaque WannaCry). Les normes, méthodes et référentiels qui se succèdent visent tous l’amélioration de la qualité, avec plus ou moins de réussite.
Lire la suite « Les effets de la non-qualité »

Les 5 sens du coach Lean

KEUKENHOF (36)

Le Lean est une pratique de management et, comme toute pratique, elle requiert deux choses : s’exercer et avoir un coach. Je suis coach Lean depuis cinq ans maintenant et j’ai remarqué comme cela avait influencé non seulement mon comportement en tant que professionnel mais aussi ma relation au monde en tant que personne.

Contrairement à d’autres approches de management, nous ne ressentons pas le besoin d’être « isolés par rapport aux aléas du réel par plusieurs couches de représentation » (reporting, slides, …), une fausse conception du monde moderne identifiée par Matthew Crawford. Le coach lean est en prise directe avec l’inconfortable réalité du monde. Et pour cela il a besoin de ses cinq sens pour le percevoir clairement.  Ce billet pour décrire comment …

Lire la suite « Les 5 sens du coach Lean »

Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement – partie 2

Le deuxième principe pour améliorer la qualité des développements informatiques, c’est le bac rouge.

Dans les chaînes de fabrication « Lean » le bac rouge est une caisse de couleur « rouge » dans laquelle l’opérateur va disposer les pièces qu’il aura extraites de la chaîne de fabrication et pour lesquelles il aura un doute. Ces bacs sont ensuite analysés conjointement entre équipe de production et équipe de conception. Ils constituent ainsi un véritable point d’interface entre ces deux équipes. Lire la suite « Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement – partie 2 »

Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement.

Faire bien avant de faire vite… C’est quelque chose qui va de soi, pour tout le monde.

Pourtant dans le domaine informatique, il arrive parfois que l’on réduise la durée des phases de tests afin d’absorber les retards pris par les phases précédentes. Cette réduction des tests se fait au détriment de la qualité puisque dans la plupart des modes de développement c’est l’intégrateur final qui est responsable de la qualité sortante. C’est lui qui doit déployer une panoplie de tests pour détecter toutes les éventuelles non-conformités. Certaines d’entre elles ayant pu s’introduire dès les premières phases de conception voire lors du recueil des besoins.

Plutôt que de contrôler la qualité à la fin du processus de développement, le Lean Management propose quelques principes qui permettent aux équipes de construire la qualité au fur et à mesure de l’exécution du processus de développement. Lire la suite « Réduire le nombre d’anomalies en ramenant la qualité au cœur du processus de développement. »

Lean IT et Lean Start up – Rencontres et complémentarité

lean-start-upLe Lean IT représente une activité importante à Operae, depuis des années, et je connais bien sa mise en œuvre dans des environnements qui vont du CCMI le plus classique au déploiement ambitieux de SAFe. Vient toujours un moment, lors des visites de terrain avec l’encadrement, où l’un d’entre eux me pose la question : « quid du Lean start up ? ».

La roadmap du Lean IT commence le plus souvent par « stabiliser les opérations », c’est-à-dire clôturer les incidents plus rapidement et réduire le nombre d’incidents en entrée. Pour ensuite s’intéresser à livrer les évolutions et les projets avec plus de fiabilité (respecter le scope, le budget, le délai). Ce n’est qu’ensuite que les DSI réfléchissent à la création de valeur : comment mieux soutenir les métiers et/ou innover avec plus de succès ?

C’est ici que le Lean start up trouve sa place. Lire la suite « Lean IT et Lean Start up – Rencontres et complémentarité »

3 pratiques Lean pour agilistes

Quelques années après avoir construit à partir d’une page blanche une banque à distance, j’ai découvert la conduite de projet agile. Quel soulagement ! Il était donc possible d’interagir avec les développeurs sans devoir décrire en 1 000 pages la solution exacte que l’on souhaitait. Exercice d’autant plus difficile que les souhaits sont assez flous lorsque vous êtes pionnière dans le domaine.

Ceci dit, mon point de vue est d’abord lean, avec la supervision de 10 000 jours, en 10 ans, de coaching en Lean et informatique. Mes contacts avec la communauté agile sont fréquents, j’en aime beaucoup l’esprit. J’ai eu notamment la chance de travailler avec @RegisMedina, de faire intervenir @KentBeck et @JeffSutherland dans certaines conférences, et enfin de partager sur le terrain le lean avec des agilistes de haut niveau.

Voici donc trois pratiques que le lean peut apporter à l’agile :

1. Soyez agiles dans vos rétrospectives !

Lire la suite « 3 pratiques Lean pour agilistes »