De quelle obeya parle-t-on ? L’obeya de projets

salle-machines-lean-obeya-operae-partners

On a déjà présenté sur ce blog l’obeya de management, qui vise d’une part à aligner deux niveaux de management sur des objectifs communs et d’autre part à entretenir une culture de l’amélioration continue via une présentation en continu de PDCA. Mais dans la mesure où « obeya » signifie « grande salle », il est tout à fait acceptable d’utiliser le même mot pour un usage différent : la conduite de projet. Notre expertise à Operae porte sur le Lean en informatique et ce billet sera éclairé par des exemples venus de l’informatique. NB : Il existe bien entendu des obeya utilisées en ingénierie de produits bien plus physiques [1].

Quels bénéfices attend-on de son obeya de projet ?

Vitesse

En matière de Lean en informatique, je constate que l’obeya sert soit à développer de l’agilité dans les projets –on vise alors à livrer plus vite-, soit à livrer à l’heure des projets structurants comme par exemple la création de systèmes d’information qui répondent à un besoin réglementaire.

Dans tous les cas, l’obeya favorise :

  • la collaboration entre les membres du projet. Les tensions disparaissent, ce qui était implicite devient explicite et l’équipe projet avance ensemble ;
  • la qualité par l’élimination des défauts/bugs très en amont dans la construction ;
  • la baisse des coûts pour plusieurs raisons : on ne développe que ce qui est utile, la qualité est bonne donc les coûts de correction disparaisse, les besoins d’arbitrage, comitologie, replanification, etc… diminuent,

Lire la suite « De quelle obeya parle-t-on ? L’obeya de projets »

Bien démarrer un grand programme IT grâce à l’Obeya

principes obeya operae partners

Réussir un programme IT de plusieurs milliers de jours homme est toujours un immense défi. L’expérience nous prouve que l’obeya permet de gérer et de réussir ce type de projet ! Seulement, lancer une Obeya dans un tel contexte nécessite un savoir-faire très particulier. Voici le récit d’un retour d’expérience : histoire vraie !

Le lancement d’une Obeya de management se déroule en deux phases :

  1. La préparation
  2. L’atelier

Bien préparer pour réussir

La première phase consiste à collecter toute une série d’informations pour comprendre au mieux la situation à la fois du point de vue des clients, de l’entreprise, des collaborateurs et des partenaires. Il s’agit donc de rencontrer les acteurs clefs du programme afin de :

  1. Cerner les enjeux stratégiques du programme pour l’entreprise et ses clients,
  2. Identifier et de quantifier les attentes des clients,
  3. Se faire une idée concrète du produit,
  4. Collecter les informations de planning et de charge.

Lire la suite « Bien démarrer un grand programme IT grâce à l’Obeya »

De quelle obeya parle-t-on ? L’Obeya de management 1/3

obeya-management

L’obeya, oobeya en japonais, c’est « la grande salle ». Et en Lean, c’est la grande salle dans laquelle se retrouvent différents contributeurs, autour d’un animateur, pour obtenir une vision partagée de la situation et prendre les bonnes décisions ensemble, sur les sujets qui le méritent. Il en existe de plusieurs types, ce post de blog présente le fonctionnement d’une obeya de management, destinée à un cadre et ses adjoints.

Quand utiliser une obeya de management ?

Lire la suite « De quelle obeya parle-t-on ? L’Obeya de management 1/3 »

De l’importance des sponsors dans l’Obeya

Ou pourquoi la politique doit être au service des projets clients (et non l’inverse)

obeya-operae-partnersAujourd’hui, dans les projets Lean, l’Obeya classique en tant que support au management visuel des projets est composée de 7 grandes parties : vision et objectifs, voix du client, produit, indicateurs, macroplan, microplan et résolution de problèmes.

Malheureusement, dans beaucoup d’Obeyas, au fil du temps, lors des réorganisations et par manque de place, le premier panneau se réduit à sa plus simple expression (1 objectif chiffré) voir disparaît complètement en partant du principe que « les gens savent pourquoi ils travaillent ». Erreur tragique ! Lire la suite « De l’importance des sponsors dans l’Obeya »