Améliorer notre résistance au COVID en améliorant la résilience de notre DSI

Améliorer notre résistance au COVID en améliorant la résilience de notre DSI

Il y a quelques temps, je présidais un Comité Technique (anciennement Comité Technique Paritaire) dans ma commune. Parmi toutes les discussions que nous avions, l’une d’entre elles portait sur le versement de la prime COVID19 pour les employés municipaux qui ont tenu leur poste pendant le confinement.

Pour ceux qui travaillaient dans les crèches, les centres de loisirs et les fonctions régaliennes de la commune, aucune difficulté, le versement de la prime est automatique. En revanche, pour ceux qui étaient en télétravail, s’est posée la question de la réalité du travail effectué.

Lire la suite « Améliorer notre résistance au COVID en améliorant la résilience de notre DSI »

Maîtrisez vos budgets de RUN en supprimant les incidents de vos systèmes d’information (et redonnez le sourire à vos utilisateurs)

La transformation numérique pousse les organisations informatiques à développer de plus en plus rapidement de nouveaux produits et services, tout en continuant à maintenir leurs systèmes existants. Ceux-ci se complexifient avec les nouvelles attentes des clients et les nouvelles technologies utilisées, notamment, pour y répondre. Il en résulte une augmentation spectaculaire du nombre d’incidents, obligeant les DSI à jongler entre un budget toujours plus important pour garder la situation sous contrôle et un budget finalement contraint pour répondre à une demande de changement croissante.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a aucune fatalité à la croissance du nombre d’incidents et qu’il est tout à fait possible de sortir de cette situation délicate.

Lire la suite « Maîtrisez vos budgets de RUN en supprimant les incidents de vos systèmes d’information (et redonnez le sourire à vos utilisateurs) »

Livre blanc « Les impacts du Lean IT sur les grands enjeux de la Tech. Quels résultats attendre de cette démarche ? »

Livre blanc « Les impacts du Lean IT sur les grands enjeux de la Tech. Quels résultats attendre de cette démarche ? »

Oui le Lean Management permet d’obtenir des bénéfices significatifs dans la Tech, à l’image des résultats hors du commun obtenus dans l’industrie et le tertiaire !

Chez Operae Partners, nous avons accompagné des centaines d’équipes, de managers et de dirigeants au sein de directions informatiques, d’ESN, de PME et de startups dans leur transformation lean, et ce, dans tous les métiers de l’IT et du digital.

Aujourd’hui, Marie-Pia Ignace et Marc Legru publient un livre blanc qui fait la synthèse de 13 années d’expérience de mise en œuvre du Lean dans la Tech.

Comment bénéficier de ces résultats dans son organisation ? Comment faire évoluer son management ? Les deux pionniers du Lean IT répondent à ces questions et présentent les différents cas d’usage du Lean dans l’IT et le digital – de l’amélioration des processus actuels à la conception de nouveaux produits – ainsi que les résultats obtenus par les organisations Tech à la fois pour leurs clients, leurs collaborateurs et l’entreprise elle-même.

Pour demander notre livre blanc, rendez-vous sur notre site.

Lean et télétravail, considérations pratiques

Lean et télétravail, considérations pratiques

La pertinence du lean management reste tout à fait d’actualité dans le monde après confinement, comme l’explicite le tableau de synthèse rapide ci-dessous :

Promesses concrètes du leanImpacts sur l’entreprise
La satisfaction complète des clientspour vendre, fidéliser et développer l’entreprise
et donc sécuriser le chiffre d’affaires
couplée à des processus frugaux, impeccables et rapidespour produire au meilleur coût et facturer rapidement
et donc obtenir une marge solide et augmenter sa trésorerie
grâce à la détermination des collaborateurs, leur engagement dans l’amélioration et le développement de leurs compétences par la résolution de problèmespour entreprise agile, capable de s’adapter en continu à un monde qui change
et donc sécuriser l’avenir de l’entreprise et fidéliser ses salariés.

Les modalités de mise en œuvre du lean, en revanche, ont bien changé avec l’irruption du confinement et des mesures de distanciation sociale qui nous sont demandées dans le cadre du déconfinement. Les pratiques opérationnelles du lean ont toutes été conçues dans un monde où il était la norme de travailler ensemble, en même temps, dans un même lieu. Le management visuel, par exemple, devait permettre à tous les collaborateurs de savoir en permanence si “tout allait bien” et notamment si le client était bien servi et si le rythme de fabrication était le bon. Que devient-il lorsque le télétravail devient la norme[1] ?

Lire la suite « Lean et télétravail, considérations pratiques »

Le flux tiré, élément central de la qualité de vie au télétravail ?

Le flux tiré, élément central de la qualité de vie au télétravail ?

Et bien nous y voilà, au pied du mur et à la pointe du canon législatif, les entreprises ont dû se résoudre à placer leurs employés en télétravail à mesure qu’eux-mêmes étaient placés en confinement.

Pour toutes les professions non-manuelles, le télétravail est une question de survie. Sans être manuelle, une activité n’en est pas pour autant intellectuelle. Le problème, c’est qu’en confinement personne n’entendra le salarié crier… La capacité de couper le micro ou de présenter un avatar en lieu et place de la vidéo est le grand apport technologique à la conservation du poker face et l’instauration de la souffrance silencieuse. Nous voilà donc devant un paradoxe régulièrement constaté : loin de clarifier la situation, les technologies de l’information vont masquer les problèmes au lieu de les révéler et permettre leur élimination !

Lire la suite « Le flux tiré, élément central de la qualité de vie au télétravail ? »

State of DevOps: retour sur le bilan de l’année 2019

Chaque année le DevOps Research & Assessment, mené par Jez Humble et Nicole Forsgren récemment racheté par Google Cloud produit un rapport sur l’état de l’art du DevOps intitulé State of DevOps. Cet état des lieux des pratiques DevOps à travers le monde est réalisé à partir de plus de 31 000 interviews de professionnels (toutes industries, tailles, pays principalement USA et Europe…). L’édition 2019 sortie en début de cette année, est à ce jour la plus importante étude réalisée dans ce domaine.

Lire la suite « State of DevOps: retour sur le bilan de l’année 2019 »

Le vrai ressort du Gemba : si c’était si évident, cela se saurait déjà !

Le vrai ressort du Gemba : si c’était si évident, cela se saurait déjà !

Quinze années à trimbaler ma besace de questions sur les chemins du lean. Et en tout premier lieu sur le gemba. Aller voir les pièces et chercher à comprendre. Le premier pas vers le lean, et aussi le dix-millième pas. Comme une évidence qui serait là depuis toujours.

Une évidence… pour qui ? Le biais cognitif de l’expert aura encore frappé. Evident…En tout cas jamais pour ceux qui démarrent, mes nouveaux compagnons de route, parfois à leur corps défendant, et qui m’ont posé comme une ritournelle bien répétée, les mêmes questions, avec les mêmes mots, au long de ces années : 

« Je ne comprends pas. Vraiment pas. Pourquoi veux-tu imprimer des [Tickets, Dossiers, Incidents, Jira, demandes, réclamations…] ? On a déjà fait un audit l’année dernière. Tout est déjà dans les serveurs. On vient juste de digitaliser tous nos dossiers dans une GED/ un workflow qui a pris 2 ans à installer. Ca gâche du papier, c’est pas écolo, ça ne sert à rien. En plus ça prend du temps. De toute façon la Direction nous demande d’économiser du papier. On est même incentivés sur les économies de papier. Imprimer mais quand même tu n’as pas besoin de tous les onglets ? L’historique aussi ? En plus, je n’ai pas accès à l’imprimante. Je ne sais même pas ou elle est. Toi qui fais du lean, tu devrais bien comprendre que c’est du gaspillage quand même ! Si tu me disais ce que tu cherches ça serait plus simple. J’ai pas le temps, j’ai du boulot là.»

Lire la suite « Le vrai ressort du Gemba : si c’était si évident, cela se saurait déjà ! »

Plus il y a de bruit, moins il y a de son

Plus il y a de bruit, moins il y a de son

Samedi dernier au marché, je croisais un ancien collègue élu à qui je faisais remarquer amicalement que son absence avait été remarquée lors du dernier évènement municipal.

Il me répondit, franchement chafouin, « qu’il ne venait pas aux événements auxquels il n’était pas invité ».

Stupeur, comment se faisait-il qu’une personne « taguée » comme VIP puisse ne pas être invitée ? Un petit Gemba s’imposait. Lire la suite « Plus il y a de bruit, moins il y a de son »

Rendez-vous le 17 mars pour découvrir le Lean management par le jeu

Rendez-vous le 17 mars pour découvrir le Lean management par le jeu

Le prochain atelier cocottes, serious game d’initiation aux fondamentaux du Lean management, aura lieu à Paris 19e le 17 mars au matin.

Cet atelier permet de :

  • comprendre ce que veut son client,
  • voir ensemble les obstacles que rencontrent les collaborateurs sur le terrain,
  • réfléchir en équipe pour trouver des axes d’amélioration.

Ce jeu permet aussi de prendre conscience de l’intérêt de la formation sur le terrain et de comprendre en quoi le Lean management est un vrai levier d’amélioration de la qualité de vie au travail.

Détails dans le flyer et sur le site d’Efidev, notre organisme de formation au lean et à l’agilité.

Mes quatre montagnes sur le chemin du coaching : la peur, la colère, le mépris, l’hubris

Mes quatre montagnes sur le chemin du coaching : la peur, la colère, le mépris, l’hubris

1- La peur de ne pas savoir faire, de ne pas maîtriser

“Vais-je y arriver ? Je n’ai pas la moindre idée de la manière de m’y prendre.” Faire confiance à la méthode quant à son efficacité, aux personnes quant à leur volonté de bien faire, et à leur capacité de trouver par elle-même des sujets pertinents et des actions efficaces.
Faire confiance à mon propre parcours lean et surtout à mon sensei.
Appliquer à moi-même mes propres méthodes, et rédiger mon log book quotidien. Chaque jour de coaching.
Mon kaizen à moi, que dois-je apprendre de mon métier de coach ? Je ne suis pas là du tout pour résoudre moi-même tel ou tel problème, mais pour montrer des portes et donner envie de les franchir. La plus géniale de mes idées, quand bien même elle ne déboucherait pas sur une catastrophe, ne sera jamais que la mienne.
Si j’ai de la chance, moi qui ne connais rien au métier de mon client, qui suis-je pour lui imposer telle ou telle solution ?
Si je n’ai vraiment pas de chance, je connais bien le métier de mon client, et je crois alors avoir de très bonnes raisons de vouloir lui imposer ma solution…
« Les choses qu’il faut avoir apprises pour les faire, c’est en les faisant que nous les apprenons » disait Aristote.

Lire la suite « Mes quatre montagnes sur le chemin du coaching : la peur, la colère, le mépris, l’hubris »