Scrum et le Toyota Production System, comment construire des équipes ultra performantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’objet de cet article publié par Pierre Jannez sur InfoQ est de montrer comment l’utilisation du Toyota Production System, comme système de construction de la connaissance, permet de révéler les sujets d’apprentissage sur lesquels travailler pour développer des équipes Scrum exceptionnelles pour des résultats exceptionnels.

Pierre y explique :

  • l’importance de construire le bon management visuel pour mieux comprendre la situation et la performance ;
  • de quelle manière envisager la production avec le flux tiré et le Jidoka pour révéler les bons problèmes ;
  • comment résoudre ces problèmes avec la méthode scientifique du PDCA pour développer les compétences des collaborateurs.

Lire la suite « Scrum et le Toyota Production System, comment construire des équipes ultra performantes »

Qualité opérationnelle de l’IT versus transition digitale de l’entreprise : un équilibre au fond évident

incidents IT avant et après le Lean

 

Posez la question à un cadre dirigeant de l’entreprise : quelle importance attache-t-il à la qualité opérationnelle de ses systèmes d’information ? Observez la réalité : de quoi parle-t-on dans la communication interne et sur l’intranet ? Quels sont les sujets abordés en comité de direction ?

La transformation digitale, l’innovation et plus généralement la préparation de l’avenir sont LES sujets de réflexion des dirigeants. A juste titre, puisqu’indiquer la direction est au cœur de leur rôle pourrait-on se dire.

Lire la suite « Qualité opérationnelle de l’IT versus transition digitale de l’entreprise : un équilibre au fond évident »

Comment gérer notre croissance ? Témoignage de Matthieu Delattre de Pictime Groupe sur les communautés de pratique

Comment gérer notre croissance ? Témoignage de Matthieu Delattre de Pictime Groupe sur les communautés de pratique

+ 70 % de croissance en 5 ans. Près de 300 collaborateurs et 100 à recruter cette année. Et 100 % indépendant. Basé dans les Hauts de France, Pictime Groupe est expert de la transformation digitale dans le domaine du Retail avec Pictime Retail et de la Santé avec Coreye Healthcare.

Avec plus de 150 projets de commerce digital par an, dans une activité où chaque projet client implique 17 métiers différents, la croissance a un corollaire : l’émergence de problématiques, en particulier de recrutement et de stabilité des compétences.

« Avec 17 types de métiers, et près de 300 collaborateurs, vous imaginez qu’on a « peu » de collaborateurs exerçant le même métier chez Pictime Groupe. Chaque développeur, chaque architecte, chaque chef de projet travaille au quotidien avec son équipe projet. Dans ce cadre, comment faire monter les collaborateurs en compétences ? Comment déterminer le geste clé sur chaque pratique ? Comment faire en sorte que tous se sentent successful ? Comment partager les savoirs ? » s’interroge Matthieu Delattre, Directeur des Opérations Applications & Intégration de Pictime Groupe.

Lire la suite « Comment gérer notre croissance ? Témoignage de Matthieu Delattre de Pictime Groupe sur les communautés de pratique »

Kanban IT, un serial killer de la Definition of Done ?

Kanban IT, un serial killer de la Definition of Done ?

Nombre d’équipes pratiquant l’agilité utilisent la Definition of Done (souvent nommée DoD) qui permet de déterminer, sur la base de critères objectifs et partagés, si la User Story est bien terminée. Ces critères servent également de «contrat» entre l’équipe et le client.

Cette DoD se traduit régulièrement par une liste de points à contrôler et est, la plupart du temps, affichée sur un des murs du bureau de l’équipe. Lors de mes accompagnements, j’ai même rencontré une équipe qui utilisait une feuille Excel remplie par chaque développeur pour toute US réalisée… ce qui me faisait penser à la traçabilité du processus Verification (VER) du CMMI-DEV, mais c’est un autre sujet.

Mais, me direz-vous, que vient faire le Kanban Lean dans cette histoire de Definition of Done ?

Lire la suite « Kanban IT, un serial killer de la Definition of Done ? »

Les communautés de pratique : rendez-vous le 20 juin à Lille

petit dejeuner operae partners lille 20 juin 2019

Le développement des compétences est un enjeu fort pour les entreprises. A côté des outils traditionnels de la formation, il existe d’autres démarches comme les communautés de pratique.

La théorie des communautés de pratique formalisée par Etienne Wenger (1998)1 s’inscrit dans une évolution épistémologique qui a conduit le domaine de la gestion des connaissances d’une vision technocentrée vers une vision anthropocentrée.

Cette théorie prône une perspective sociale de l’apprentissage, insérée dans les pratiques collectives au sein des communautés de pratique. Cette position offre un cadre original de lecture des phénomènes d’apprentissage collectif et permet d’envisager celui-ci sous un angle différent.

Remise dans le contexte plus large du fonctionnement des organisations productives, la notion de communautés de pratique est une nouvelle terminologie pour désigner les logiques ancestrales des métiers telles que le compagnonnage.

* source : wikipedia

 

Intra-entreprise ou inter-entreprises, les communautés de pratiques réunissent des professionnels qui partagent les mêmes problématiques et les mêmes enjeux. A travers des rencontres régulières, elles permettent aux participants de développer leurs savoir-faire et leurs compétences, par les échanges, les partages d’expériences et les apprentissages entre pairs bienveillants.

Operae Partners anime depuis 10 ans des communautés de pratiques autour des métiers du build et du run (le product owner, le management, le scrum master, le développeur, l’architecte) ainsi qu’auprès d’agents du changement.

  • Comment rendre les communautés vivantes et bénéfiques pour les participants ?
  • Comment valoriser les contributeurs actifs ?
  • Quels bénéfices concrets l’entreprise en retire ?

Nous vous proposons de venir le découvrir au travers du retour d’expérience de Matthieu Delattre, directeur des opérations de l’entreprise de Pictime, spécialiste de la transformation digitale dans les secteurs du commerce et de la distribution.

Au programme le 20 juin 2019 à Lille :

8h30 – Accueil petit déjeuner

9h00 – Présentation des communautés de pratique par Cédric Pourbaix d’Operae Partners

9h30 – Retour d’expérience par Matthieu Delattre de Pictime Groupe

10h00 – Conclusion

Le petit déjeuner se déroulera dans le centre de Lille. Le lieu vous sera précisé lors de l’inscription.

Pour participer, merci de nous envoyer un email à l’adresse contact [at] operaepartners point com

Améliorer le Kanban ou ajuster la DoD ?

Améliorer le Kanban ou ajuster la DoD ?

Lors de la rétrospective d’une équipe pratiquant l’agilité avec un tableau Kanban au sens Lean (lire l’article Kanban, que la force soit avec toi !), ses membres se penchèrent sur les pièces réalisées (livrées) au regard des pièces à produire (les fiches Kanban présentes dans le backlog) dans le sprint. Première étape, regarder dans les bacs rouges les défauts de qualité et faire les Pareto si besoin. Cet exercice fait, il s’avéra qu’à cause de 2 tests déclarés KO, 2 fonctionnalités n’avaient pas pu être livrées ; ce que le management visuel avait révélé puisque celles-ci étaient dans le bac rouge.

L’équipe, désireuse de comprendre, se lança dans un PDCA. Pour 2 malheureuses fonctionnalités, me direz-vous ? Eh bien oui, pour 2 malheureuses fonctionnalités. C’est un des principes du Lean Management – qui s’est probablement perdu quelque part dans les techniques agiles – que de s’arrêter au moindre problème. Dans le monde idéal Lean, l’équipe aurait dû s’arrêter lors de la survenance dudit problème pour en résoudre la cause ; ce que Toyota pratique depuis des décennies. Poursuivons…

Lire la suite « Améliorer le Kanban ou ajuster la DoD ? »

Les managers : les oubliés de l’agilité

Retour à l’Agile Tour Lille avec la présentation de Cédric Pourbaix consacrée au rôle du manager dans la démarche agile…

L’agilité a été inventée pour changer le postulat de base de la conduite de projet qui s’appuie sur la théorie suivante : « le client sait ce qu’il veut, l’équipe sait ce qu’elle a à faire ». Or, dans la réalité, le client découvre son besoin au cours du projet et l’équipe apprend à faire les choses au fur et à mesure. Lire la suite « Les managers : les oubliés de l’agilité »