Lean management – le paradoxe de la diffusion des bonnes pratiques

local-express-lean

Les entreprises Lean sont plus performantes que leurs compétiteurs et cela n’arrive certainement pas par chance. On y retrouve des méthodes de management très différentes des systèmes tayloristes largement diffusés et dont les fondements théoriques intègrent la certitude que certains sont payés pour penser et d’autres pour exécuter.

Cet article veut montrer « où » se situe la différence entre approche managériale traditionnelle et lean management dans le cas concret de la diffusion des bonnes pratiques. On y verra comment les grands principes Lean – d’inciter chacun à expérimenter pour élargir son expertise, de favoriser l’émergence de leadership lorsque les individus le souhaitent – se traduisent en un process innovant, lorsqu’on n’en est pas familier, et pourtant à la portée de toutes les organisations qui le souhaitent.

Outre l’efficacité à grande échelle qu’apporte l’approche décrite, la confiance renouvelée dans l’implication, la compétence et l’imagination des collaborateurs offre une agilité surprenante à des organisations pourtant anciennes et immenses.

Lire la suite « Lean management – le paradoxe de la diffusion des bonnes pratiques »

Ce que l’on voit dans une usine Toyota et ce que l’informatique peut en apprendre

ateliers-toyota

Le 28 août, j’ai eu la chance de visiter l’usine Toyota de Tsutsumi, au Japon. Notre guide, au beau milieu de l’atelier d’assemblage, nous a demandé de nous arrêter pour lire un immense panneau traduit en anglais :

« Based on the customer 1st principle, (we want) to achieve high quality, prompt delivery, low costs by eliminating waste in production to meet ever-changing customer’s demand« . Lire la suite « Ce que l’on voit dans une usine Toyota et ce que l’informatique peut en apprendre »

Lean et amélioration continue – où comment multiplier sa productivité par 22,5 (partie 2)

amelioration-continue-productivite-leanVoici la suite de ce billet avec la 3e année d’amélioration continue.

L’amélioration continue – année 3

J’ai organisé une visite terrain Lean (“gemba” dans le jargon lean) avec le nouveau directeur régional sur le site de Carole. En moins de trois minutes de présentation, j’avais perdu tous mes points de repère. L’équipe avait complètement changé son approche sur la productivité qui était passée, graphiquement, de 90 à environ 1 350. Manifestement, même si je reconnaissais à peu près tout le monde, on ne parlait plus du même métier.

Je suis restée sereine en apparence, autant que possible du moins, pour essayer de comprendre ce qui se passait. Lire la suite « Lean et amélioration continue – où comment multiplier sa productivité par 22,5 (partie 2) »

Lean et amélioration continue – où comment multiplier sa productivité par 22,5

amelioration-continue-productivite-leanLes dirigeants qui déploient le Lean management dans leurs organisations sont toujours satisfaits, si ce n’est impressionnés : les résultats[1] s’obtiennent en quelques semaines dès qu’un thème est abordé. Mais, ayant une vision à plus long terme, ils s’interrogent sur la capacité de leurs équipes à continuer à s’améliorer une fois l’accompagnement Lean terminé.

Voici un exemple de ce que réalise une équipe qui bascule vraiment dans le Lean management. Lire la suite « Lean et amélioration continue – où comment multiplier sa productivité par 22,5 »

Coach Lean – qui recruter ?

croissance-lean-coach-operae-partners

Une entreprise entreprend sa transformation Lean management et souhaite constituer une équipe interne de coachs Lean qui pourront accompagner les équipes pendant les premiers projets mais aussi, sur du plus long terme, dans les démarches “d’amélioration continue”. Lesquels de ses collaborateurs doit-elle recruter ?

Question importante : ils vont avoir une influence sur le mode de travail de centaines de personnes, sur l’efficacité de l’entreprise et sur la relation entre l’entreprise et ses clients.

En plus, leur formation prend un an, ce qui est un véritable investissement pour l’entreprise. Lire la suite « Coach Lean – qui recruter ? »

Socrate et le Lean management

questionnement-socratiqueIl est parfois difficile d’accepter le Lean management tout simplement parce que la distance culturelle entre le Japon et nous nous semble rédhibitoire. J’aime beaucoup la poésie de « nous fabriquons des voitures que les clients achètent » ou celle de « nous recherchons le sourire de nos clients », ambitions qu’avait fixées l’un des présidents de Toyota. Y réfléchir est un vrai exercice zen et en révèle le sens profond.

Mais nous, nous avons été élevés dans un autre monde et un autre système de raisonnement. Nous expliquer que les basiques de la relation entre un dirigeant et ses équipes, c’est : « Go see, ask why, show respect » (Fujio Cho, Toyota) ne suffit pas toujours à nous convaincre qu’un modèle développé pour une industrie automobile japonaise va se diffuser avec aisance et pertinence dans une banque française (ou un éditeur de logiciel, ou une administration, etc…). Lire la suite « Socrate et le Lean management »

Lean IT et Lean Start up – Rencontres et complémentarité

lean-start-upLe Lean IT représente une activité importante à Operae, depuis des années, et je connais bien sa mise en œuvre dans des environnements qui vont du CCMI le plus classique au déploiement ambitieux de SAFe. Vient toujours un moment, lors des visites de terrain avec l’encadrement, où l’un d’entre eux me pose la question : « quid du Lean start up ? ».

La roadmap du Lean IT commence le plus souvent par « stabiliser les opérations », c’est-à-dire clôturer les incidents plus rapidement et réduire le nombre d’incidents en entrée. Pour ensuite s’intéresser à livrer les évolutions et les projets avec plus de fiabilité (respecter le scope, le budget, le délai). Ce n’est qu’ensuite que les DSI réfléchissent à la création de valeur : comment mieux soutenir les métiers et/ou innover avec plus de succès ?

C’est ici que le Lean start up trouve sa place. Lire la suite « Lean IT et Lean Start up – Rencontres et complémentarité »