Comment j’ai gagné 32M€ de meuble dans le labyrinthe du parcours client !

Comment j’ai gagné 32M€ de meuble dans le labyrinthe du parcours client !

Aujourd’hui, il est impossible pour une entreprise de négliger ses clients. En effet, avis sur internet, réseaux sociaux, les clients ont toutes les armes nécessaires pour faire baisser le chiffre d’affaires des responsables d’une prestation qu’ils n’auraient pas appréciée. Les entreprises en B2C ont donc intérêt à vraiment soigner leurs clients.

L’histoire que je vais vous raconter m’est arrivée entre mai et juillet 2020. C’est tout simplement le passage d’une commande qui s’est transformé en parcours du combattant dans une grande enseigne de vente de meubles. L’idée est de comprendre comment aborder le sujet de manière efficace avec le Lean Management.

Lire la suite « Comment j’ai gagné 32M€ de meuble dans le labyrinthe du parcours client ! »

Projet informatique critique en danger ? Allez sur le gemba !

Projet informatique critique en danger ? Allez sur le gemba !

Dix mois ont suffi pour mettre au point et fabriquer le vaccin contre la Covid-19 alors qu’au début de la crise sanitaire, les estimations annonçaient plutôt vingt mois de délais. Cette rapidité de développement laisse songeuses certaines équipes informatiques s’échinant à concevoir et livrer leur nouveau produit. Les projets informatiques ont aussi leur lot de crises après des séries de plans d’urgence en retard.

Comment le Lean IT peut-il aider les équipes IT à surmonter une crise client ou interne ?

Pour l’illustrer, prenons l’exemple vécu chez un éditeur de solutions informatiques, se lançant dans la création d’une nouvelle solution de paiement mobile en janvier 2020 pour concurrencer de nouveaux entrants chinois sur leurs marchés historiques européens et américains. L’ambition était de le mettre en vente dès juin 2020. Un an et deux réorganisations plus tard, en janvier 2021, le produit n’est toujours pas commercialisé, pas même en test chez un client pilote. Après avoir subi 15 décalages successifs sur 20 jalons, la Direction Générale tape du poing et impose de le livrer en 2,5 mois soit le 4 avril. L’enjeu est de conserver la position dominante sur ses marchés et de rester durablement compétitif.

Lire la suite « Projet informatique critique en danger ? Allez sur le gemba ! »

Le lean pour accélérer le recrutement

Le lean pour accélérer le recrutement

Récemment, j’ai accompagné un groupe de managers d’une entreprise de formation à distance. Cette entreprise à forte croissance (2 chiffres !) utilisait déjà le Lean management dans plusieurs équipes avec des résultats spectaculaires et souhaitait le déployer à l’échelle de toute l’entreprise.

La forte croissance de l’entreprise implique des besoins en recrutement très importants : au total plusieurs dizaines de collaborateurs par mois : vendeurs, formateurs, coachs, support… Noémie, l’une des managers que j’accompagnais, était justement en charge du recrutement des « coachs ».

Quand nous avons démarré l’accompagnement Lean, Noémie m’a immédiatement remonté le sujet sur lequel elle voulait travailler : « Je veux réussir à recruter les coachs attendus, ils sont en sous-effectif, c’est très dur pour eux, ils ont du mal à assurer les sessions prévues. Et pour l’instant, je suis loin de l’objectif. » Nous avions donc notre sujet d’amélioration.

Lire la suite « Le lean pour accélérer le recrutement »

Disruption digitale : qu’apporte le Lean management ? Le webinaire est disponible en replay

Pixar et Amazon, comme Qonto et Aramisauto, à leur échelle, ont disrupté chacun leur marché. Tous ont adopté le lean management après mure réflexion. Dans ce webinaire, Marie-Pia Ignace explique le chemin opérationnel que le Lean propose pour réussir vos disruptions d’offre, d’organisation et de management.


Vous souhaitez être accompagnés ou connaître nos offres ? Contactez-nous avec le formulaire ci-dessous :


DevOps en pratique : comment réduire le Mean Time To Repair

DevOps en pratique : comment réduire le Mean Time To Repair

Bien souvent je travaille avec des équipes, agiles ou non, dont l’attention se porte naturellement sur la fourniture de nouvelles fonctionnalités. Or, dans cette course à la production de valeur pour rester compétitif face à la concurrence, les équipes doivent faire un choix. Elles se retrouvent régulièrement dans cette situation compliquée où il faut faire un compromis entre développer une nouvelle fonctionnalité ou corriger des anomalies.

Sous la pression du marché, le choix se porte un peu trop souvent sur la livraison de la nouvelle fonctionnalité. La dette technique s’accumule et imperceptiblement le nombre d’anomalies augmente. Et par conséquent les délais de résolution, avec les conséquences qui en résultent sur la satisfaction des clients et du métier, ainsi que sur le moral des équipes. Ceci est contraire à l’esprit DevOps qui préconise de travailler sur 4 indicateurs clef dont l’un est le « Mean Time To Repair » (MTTR – cf Wikipedia), le temps moyen de réparation.

Je vais vous expliquer comment je traite ce problème dans une équipe produit avec certaines pratiques de DevOps s’appuyant sur le management lean dans l’IT.

Lire la suite « DevOps en pratique : comment réduire le Mean Time To Repair »

Il est plus vertueux d’optimiser son support pour financer de nouveaux projets que d’aller voir son DAF

Il est plus vertueux d’optimiser son support pour financer de nouveaux projets que d’aller voir son DAF

En permanence, l’entreprise se pose la question d’optimiser ses budgets afin de tirer le meilleur parti de l’année en cours tout en préservant ses capacités à préparer l’avenir. Les économies de coûts portent tout à la fois sur les opérations quotidiennes, dont on attend que leur productivité s’améliore, et sur le scope des projets identifiés, documentés, solides en promesse de ROI mais dont on sait dès le départ qu’il sera impossible de les financer tous.

Lire la suite « Il est plus vertueux d’optimiser son support pour financer de nouveaux projets que d’aller voir son DAF »

Pourquoi et comment restaurer et développer le capital humain dans les entreprises ?

Pourquoi et comment restaurer et développer le capital humain dans les entreprises ?

Il y a quelques temps, j’avais écrit un petit article sur la préservation du capital environnemental par les entreprises au même titre que ce qu’elles font pour leur capital financier.

La préservation du capital financier est portée par une notion comptable assez simple : l’amortissement.

C’est la constatation comptable et annuelle de la perte de valeur des actifs d’une entreprise subie du fait de l’usure, du temps ou de l’obsolescence. En face de l’amortissement se trouve la dotation aux amortissements qui consiste ainsi à constater en charge, comptablement, la perte de valeur que subit une immobilisation en raison de l’usure et du temps qui passe. Cette dotation aux amortissements est une écriture comptable sans décaissement, c’est-à-dire de l’argent « mis de côté » pour financer la remise à niveau de ce qui s’use et qu’on amortit.

Lire la suite « Pourquoi et comment restaurer et développer le capital humain dans les entreprises ? »

Pourquoi se faire certifier Green Belt quand on travaille dans l’IT ?

Pourquoi se faire certifier Green Belt quand on travaille dans l’IT ?

« La formation m’a permis de mettre en œuvre tout de suite dans mon équipe ce que j’ai appris »

« J’ai changé ma posture en tant que manager : voir mes problèmes nest plus un problème »

« Notre stock d’incidents est en train de fondre. Et j’ai réussi à insuffler un nouveau dynamisme dans l’équipe »

Si vous avez découvert le Lean, ou avez déjà été accompagné par un coach, vous avez sûrement pu mettre en place un certain nombre de pratiques dans votre équipe : Obeya, management visuel, bacs rouges, standard, et forcément vous avez déjà entrepris des résolutions de problèmes… Et obtenu des résultats comme ceux que nos stagiaires-chouchous ont remonté dans les verbatim ci-dessus.
Alors pourquoi suivre une formation Lean Green Belt ?

Lire la suite « Pourquoi se faire certifier Green Belt quand on travaille dans l’IT ? »

Comment nous avons aidé nos clients à diviser par 10 le time-to-market de leurs produits – partie 2

Retrouvez la première partie du billet ici : Frédéric Buono explique comment il a permis à son client de diviser par 10 le délai de déploiement de produits « sur étagère » chez ses propres clients.

Lire la suite « Comment nous avons aidé nos clients à diviser par 10 le time-to-market de leurs produits – partie 2 »

Comment nous avons aidé nos clients à diviser par 10 le délai de déploiement de leurs produits – partie 1

Comment nous avons aidé nos clients à diviser par 10 le délai de déploiement de leurs produits – partie 1

Avec l’avènement des GAFAM et plus particulièrement d’Amazon, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à entrer dans le monde de l’immédiateté et de l’amélioration continue. Elles y entrent avec plus ou moins de réussite, et même l’Etat s’y met. Songez que payer une contravention sur le site gouv.fr prend moins de 5 minutes ! Si ce n’était pas aussi déplaisant, on en redemanderait ! Oui, tous les jours, tout va toujours plus vite pour le client et parfois même le contribuable. Et pourtant, il existe encore de nombreux villages gaulois, de la taille d’un monde, qui résistent encore et toujours à Chronos. Ces entreprises doivent se battre à la fois contre elles-mêmes et contre leurs concurrents. Les produits qu’elles proposent sont plutôt bons. Les personnes qui y travaillent sont animées des meilleures intentions. Mais elles sont d’une désespérante lenteur. Et aujourd’hui comme hier, le temps, c’est de l’argent.

Dans cet article, qui s’inspire rigoureusement de mes expériences sur le terrain, je partagerai avec vous les exigences qui s’appliquent au marché des produits « sur étagère », puis l’enquête de terrain qui a permis, en une année, de diviser par 10 le délai de déploiement chez les clients de ce type de produits.

Lire la suite « Comment nous avons aidé nos clients à diviser par 10 le délai de déploiement de leurs produits – partie 1 »