Operae Partners soutient avec Vision du Monde un projet d’exploitation avicole à Diokoul au Sénégal

L’aviculture au service des populations les plus vulnérablesvision-du-monde-projet-avicole-operae-partners

Au Sénégal, au cœur de la commune de Diokoul, un village s’illustre par sa maîtrise de l’aviculture, fruit d’un projet riche en réalisations mené aux côtés de Vision du Monde et Operae Partners. Par-delà des résultats immédiats obtenus en matière de développement économique, de nutrition, ce projet fait figure de «success story» à bien des égards.
Dans le Sénégal rural où est engagée Vision du Monde, l’aviculture est pour le moins répandue. Malheureusement, le manque de connaissances techniques, de professionnalisation et de moyens tant financiers que matériels ne caractérisent que trop bien l’activité telle que pratiquée traditionnellement. L’absence d’infrastructures porte tout particulièrement atteinte aux potentiels bienfaits que les enfants et leurs familles auraient à en tirer tant sur le plan du développement économique que de la nutrition.

En réponse à cela, et en partenariat avec Operae Partners, Vision du Monde s’est investie dans un projet destiné à développer la filière avicole à Medina Diokoul. Ce ne sont pas moins de 30 poulaillers familiaux et 2 poulaillers communautaires qui y ont vu le jour, des succès en série attribuables en large part à l’engagement des femmes.

Fatou Aida nourissant les animaux +á l'int+®rieur de son poulaillerRenforcer les capacités des femmes pour le plus grand bien de la communauté

Des décennies d’expérience en matière de développement sur le continent africain ont permis de prendre conscience de la nature vertueuse du comportement des mères de famille. Celles-ci ont en effet bien souvent le réflexe de réinvestir dans leur foyer la majeure partie de leurs revenus, souvent à hauteur de 80 %. Ainsi, miser sur les femmes en travaillant au développement de leurs capacités, c’est donner une chance à l’ensemble des personnes vivant sous le même toit, à commencer par les enfants, d’accéder à des niveaux plus élevés de bien-être.

Dans le cadre du projet Operae Partners, le choix du village de Medina Diokoul s’est fondé sur une étude de terrain qui a permis de mettre en évidence l’existence d’un groupement de femmes particulièrement actif. Objectif affiché pour le projet avicole : que chaque membre du groupement devienne une avicultrice à part entière et possède, à terme, son propre poulailler. Pour ce faire, la stratégie employée par Vision du Monde a été celle du « passage de dons » : équiper un échantillon de foyers en sujets, des foyers qui s’engagent ensuite à transmettre à leur voisinage les sujets nés d’une première portée, et ainsi de suite. Cette démarche, garante de durabilité, a pour avantage d’être facilement reproductible et permet de garantir appropriation par les populations et véritable durabilité.

Après la clôture du projet en mars 2015, Vision du Monde continue de venir en soutien des foyers qui, semaine après semaine, se lancent dans l’aviculture à Medina Diokoul. Cet appui intervient dans l’achat de petit matériel : abreuvoirs, mangeoires, grillage pour portes et trappes d’aération notamment. Aujourd’hui, Medina Diokoul est devenu une référence en matière d’aviculture et constitue un modèle de réussite pour les villages alentour où l’on a même commencé à assister à une appropriation du passage de dons s’étendant à l’ensemble des petits ruminants (béliers, moutons, chèvres, etc.) et offrant des résultats tout aussi probants que dans le cadre du projet Operae Partners.

projet-avicole-vision-du-mondeS’approprier, réussir, transmettre : les clés d’un développement pérenne

La réussite d’un projet de développement est reconnaissable à quelques indicateurs clairs et le projet Operae Partners est à cet égard un modèle. D’abord, la transmission effective de compétences adaptées à un besoin et la source d’inspiration que celle-ci représente pour les personnes initialement extérieures au projet en est un. La réussite d’un projet se mesure également aux résultats concrets et immédiatement atteints, à l’instar ici d’un accès des ménages à une source de revenus supplémentaire et à une alimentation plus riche et diversifiée pour toute la famille à chaque repas. Enfin, un projet qui réussi c’est aussi un projet que la communauté s’approprie, relayant elle-même son savoir-faire à d’autres, condition et preuve indéniable de durabilité. En effet, les femmes de Medina Diokoul sont celles qui, fortes des formations proposées dans le cadre du projet, assurent un véritable transfert de compétences à l’égard de communautés voisines.

Ce modèle de développement par l’aviculture a effectivement vocation à s’étendre aux villages environnants et l’Etat du Sénégal, à travers son Service technique de l’élevage, veille à ce que les bonnes pratiques héritées de l’engagement de Vision du Monde soient transmises dans les meilleures conditions. Parmi les femmes de Medina Diokoul, des progrès notables continuent d’être réalisés jour après jour. Certaines sont d’ores-et-déjà formées à la prévention des pathologies aviaires et ont entamé une tournée de vaccination des volailles dans les villages qui, de plus en plus nombreux, suivent dans les pas du projet Operae Partners.

Merci à Jonathan Hooker de Vision du Monde pour ce post.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s