#hyperlean : la petite et la grande histoire du numérique

#hyperlean – Ce que signifie l’avènement du numérique est sorti le 20 Juin 2017. Ceci est une introduction inédite à ce livre.

Le 10 septembre 2001, j’étais un professionnel heureux et épanoui. J’avais démarré ma carrière à la fin des années 80 en travaillant avec différentes entreprises informatiques dans la région niçoise en tant que programmeur logiciel junior.  J’y ai progressivement développé une expertise dans les systèmes de réservations du transport aérien.

Une industrie très sexy mais une technologie qui l’était un peu moins : programmation en Assembleur/360 (au raz du métal comme dirait mes amis hackers) sur le système spécifique de cette industrie TPF . De mon point de vue, une technologie particulièrement glamour en ce qu’elle représentait une niche avec très peu de professionnels compétents dans ce domaine. Aussi, je pouvais aller exercer n’importe où dans le monde pour des revenus très intéressants….

London

Ce que je fis : grâce à cette expertise nous avons pu ma compagne et moi nous installer à Londres avec deux objectifs à l’esprit : vivre en tant que consultants indépendants internationaux et avoir notre premier bébé.

Zürich

Après trois belles années à Londres, nous somme partis tous les trois (notre fille nous ayant rejoint) à Lille pour une année puis à Zürich en Novembre 1999 pour exercer chez Swissair et avoir notre second bébé de l’étranger – un garçon cette fois-ci. Avec une famille pleine d’énergie, des revenus confortables, vivant dans une des villes avec la meilleure qualité de vie au monde et projetant notre prochain déménagement à Sydney en Australie, nous avions le sentiment d’être à l’abri des aléas de l’existence.

La petite et la grande histoire

Arriva le 11 septembre. Alors que nous étions mes collègues et moi pétrifiés devant le spectacle tragique de l’effondrement des tours jumelles, je réalisai très vite que l’Histoire qui se déployait devant mes yeux allait avoir un effet direct sur ma propre petite histoire, comme dans un roman de Milan Kundera. Du jour au lendemain, mes compétences professionnelles ne valaient plus rien sur le marché. Être un expert des systèmes de réservations de compagnies aériennes n’est pas un sort très enviable lorsque l’industrie est dévastée. Swissair, dans une situation financière fragile suite à des acquisitions malheureuses, se déclara en faillite le mois suivant et tous mes collègues indépendants furent remerciés en quelques jours. Travaillant pour une équipe spéciale développant du middleware de base de données (TPFDF pour ceux que cela intéresse) étant distribué dans le monde par IBM, j’eus un petit peu plus de chance : on me donna trois mois de préavis, ce qui me laissait un peu de temps pour me retourner. Je restais toutefois dans une situation précaire.

Wannabe Java Programmer

La première question que je me posai alors : quelles sont les compétences que je dois développer, dans quel but ? Ayant vécu les avantages et inconvénients du développement d’expertise dans un marché de niche, ma priorité était de développer des compétences qui me garantiraient une employabilité afin d’être capable de gérer des évènements aussi imprévisibles dans le futur.

Je démarrai mes recherches sur un site d’offres d’emplois, le plus populaire alors dans la communauté TPF (jobserve.com) pour voir quelles étaient les compétences 1/ les plus recherchées ; 2/ pour lesquelles je pourrais capitaliser le plus sur mes compétences acquises (programmation Assembleur et C) ; et 3/ avec des barrières d’entrée nulles, i.e. qui ne nécessitaient aucun investissement en terme d’outils, d’achat de licences etc… Il y avait un grand gagnant : le langage de programmation Java. J’avais identifié ma cible.

JavaRanch

Se présenta alors un obstacle majeur : comment pourrai-je obtenir suffisamment d’expérience pour être crédible dans mes candidatures futures ? Recherchant des ressources sur le sujet, j’atterris alors sur Javaranch.com, une communauté créée et gérée par l’immense Kathy Sierra (qui allait devenir plus tard une de mes héroïnes du monde numérique avec son blog CreatingPassionateUser, un blog essentiel lors de l’avènement de la culture 2.0 au milieu des années 2000).

Je découvris sur JavaRanch une communauté en ligne joyeuse, engagée et ouverte, partageant sans retenue de l’expertise et de la compétence. Tout aussi important, je découvris la certification professionnelle Java Programmer et le chemin à suivre pour l’obtenir lorsque l’on est un newbie, ce que j’étais assurément. J’avais un objectif très clair de changement d’expertise technologique : cette certification devrait me permettre de développer une compétence validée et de compenser mon manque d’expérience professionnelle dans le domaine. Selon les amis de JavaRanch, passer cette certification était faisable en trois mois, ce qui coïncidait avec mon préavis. Parfait : j’avais trouvé comment atteindre ma cible dans les contraintes qui étaient les miennes. Restait le plus simple (sourire) : l’exécution.

Sun Certified Java Programmer

Cela a probablement été la période la plus compliquée de ma vie professionnelle. M’assurer de bien faire mon travail durant le préavis afin de ne pas être remercié plus tôt ; préserver ma famille de l’anxiété d’un futur imprévisible ; le tout en préparant une certification technologique dans un tout nouvel environnement, sur mon temps libre… Je ne remercierai jamais assez cette communauté pour son soutien durant cette période difficile : des experts qui prennent leur temps pour m’expliquer des concepts complexes (les threads, le package java.io, la gestion des exceptions etc…) ; des camarades qui  partagent des outils, ressources, tests et exercices pour préparer l’examen ; une communauté encourageant chaque candidat qui passe son examen dans la semaine.

Grâce à ce soutien sans relâche, j’ai pu apprendre ce langage de programmation et développer les compétences nécessaires pour obtenir ma certification (avec 82% de réussite !) le 2 janvier 2002 soit une semaine avant la fin de mon préavis. Et grâce à cette certification, j’obtenais un poste dans une équipe différente de la même entreprise : cette équipe cherchait quelqu’un ayant la double compétence TPF et Java : j’étais le seul à l’horizon.

Back to France

Durant les deux années qui suivirent et grâce au support de cette même communauté, je passai deux certifications Java supplémentaires qui me permirent d’obtenir un emploi en France en 2004. (Cela nécessita aussi de passer un diplôme d’ingénieur avec la Validation des Acquis de l’Expérience, mais c’est une autre histoire). Incidemment, il s’agissait d’une start-up et j’allais y découvrir la culture hacker et les méthodes Agiles.

Avec deux enfants ayant grandi et étant scolarisés, mon épouse souhaitait rentrer en France : éducatrice spécialisée, ses compétences professionnelles sont moins portables à l’étranger que les miennes. Sans ces certifications Java ni cette communauté en ligne pour les obtenir, cela n’aurait pas été possible.

#hypertextual

Je suis resté profondément redevable aux communautés en ligne car elles m’ont permis de rester en contrôle de ma carrière lorsque l’environnement devenait incertain et, indirectement, de rester autonome dans les choix de vie de ma famille. Aujourd’hui, j’ai changé de métier et je ne fais plus de programmation. Toutefois, je continue à contribuer à des communautés en ligne pour développer de nouveaux sujets et de nouvelles compétences, principalement liées au management.

Je constate chaque jour que si le numérique apporte évidemment son lot de challenges qui semblent a priori insurmontables (convaincre ses enfants devenus adolescents de ne pas monter dans leur chambre avec leur smartphone pour la nuit), il apporte aussi son lot d’opportunités qu’il faut savoir saisir. Depuis cette péripétie, je creuse inlassablement cette question, essentielle pour les entreprises du XXIe siècle : comment faire levier du numérique pour développer de la résilience dans un monde de changements radicaux ? Voilà ce dont parle #hyperlean.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s