Qu’est-ce que le jeu de la bière peut nous apprendre sur la gestion des stocks de masques en France ?

Qu’est-ce que le jeu de la bière peut nous apprendre sur la gestion des stocks de masques en France ?

En temps qu’utilisateur du métro parisien, j’ai vite été embêté lorsque la RATP a annoncé que les masques étaient obligatoires pour se rendre au travail. Il m’était impossible d’en trouver un seul dans les commerces, sur internet ou en pharmacie. Quelques temps plus tard, je me suis retrouvé avec une collection de masques jetables, de masques en tissus et de masques en plastique réutilisables Playmobil ou Michelin. Comment sommes-nous passés d’un immense stock en France en 2013 à une pénurie complète au début de la crise provoquée par le COVID 19 et puis à une surproduction massive de ces objets qui viennent maintenant polluer nos rues ?

La problématique des stocks de masques en France

source : https://company.playmobil.com/Company/fr-CH/Playmobil-mask

Tout d’abord un peu de contexte… Fin 2009, la France possédait 1.7 milliard de masques stockés sur le territoire suite aux consignes du gouvernement de l’époque et notamment de Roselyne Bachelot à l’époque ministre de la santé. Ce stock a été mis en place suite à la crise du H1N1. Onze années plus tard et juste avant la pandémie, ce stock est de 117 millions, c’est à dire plus de 14 fois inférieur à 2009. Nous allons aborder au travers de cet exemple, la question de la supply chain et plus précisément le point de vue du Lean dans cet aspect de l’industrie. 

On voit que la France ne s’est pas comportée comme un industriel dans sa gestion des stocks de masque. En effet, la question de la gestion de la chaîne d’approvisionnement dans le secteur de l’industrie est un sujet très connu. Prenons l’exemple de KFC, la chaîne de restauration rapide qui, en 2018, a été contrainte de fermer 560 de ses restaurants au Royaume-Uni sur 900 en raison d’une erreur d’approvisionnement. Cette chaîne de restauration rapide a perdu approximativement 1 million de £ par jour pendant cette crise qui a duré plus de 5 jours. La raison ? Un changement de prestataire de livraison de poulet et plusieurs accidents sur des autoroutes dans la région de Rugby en Angleterre.  Il existe de nombreux autres exemples d’industriels qui ont à un moment connu un problème avec leur chaîne d’approvisionnement : Findus, Nestlé, Kronenbourg, H&M ou encore Louis Vuitton… Gestion des fluxs de matières premières, gestion de l’information, nombreux intervenants et sous traitants, manque de transparence et accidents font de la chaîne d’approvisionnement un vrai cauchemar pour les logisticiens. Il n’est donc pas étonnant que le gouvernement ait été dépassé par la gestion de ses stocks de masques. 

Qu’est-ce que le jeu de la bière ?

Le jeu de la bière ou “The Beer distribution game” est un jeu d’entreprise conçu par le MIT dans le but de simuler une chaîne d’approvisionnement. Le concept est très simple: Un client fait une demande de bière et fabricant, distributeur, grossiste et détaillant doivent s’organiser pour répondre à cette demande. Le déroulement du jeu est aussi très simple. Il suffit pour vous de choisir quel rôle (parmi les quatre rôles précédent) vous voulez incarner. En fonction de votre rôle vous décidez soit le nombre de bières à produire, soit le nombre de commandes à passer. Il y a bien-sûr des délais de fabrication et de livraison. L’objectif étant d’optimiser la production en fonction de la demande qu’aucun des joueurs ne peut contrôler. Les joueurs ne contrôlent pas non plus le nombre de tours. Chaque joueur est donc facilement amené à paniquer lorsque ses coûts de stocks explosent ou que la demande chute drastiquement alors qu’on vient de lancer une grosse commande. 

Source : https://beergame.masystem.se/game/-M9OIYugRzdhpA9ZhAno/debrief#manufacturer

Après quelques parties, le premier constat est que, malgré un volume de demande qui ne varie pas, c’est le chaos dans la chaîne de production. Chaque rôle étant indépendant, il essaie de minimiser ses coûts en ne regardant que la demande qu’on lui fait, ses stocks et son backlog. Le jeu sera réussi si l’ensemble de la chaîne arrive à répondre aux commandes tout en minimisant ses coûts. L’observation qu’on peut tout de suite faire c’est que lorsqu’on ignore la demande, l’ensemble de la chaîne se transforme en grand n’importe quoi. Pour jouer, c’est ici: https://beergame.masystem.se/

Le point de vue du Lean

Il existe, malgré la complexité apparente de la gestion d’une chaîne d’approvisionnement, des principes et astuces qui permettent de se protéger contre le chaos précédent et de rendre une structure industrielle plus robuste et même de créer des opportunités.

La clé du point de vue du Lean est de parler des stocks et non du stock !

En effet, en Lean, nous regardons le stock sous trois grands aspects :

1.Le stock lié au takt time

Le takt time est un outil du Lean qui permet de mesurer la fréquence à laquelle on doit produire une pièce pour être au rythme des commandes des clients. Imaginons que nous sommes dans une usine qui produit des pizzas tous les soirs. La fréquence d’achat est de 60 secondes pendant 3 heures. Au poste du pizzaiolo, il lui faut tous les ingrédients pour préparer ses pizzas. Si l’approvisionnement en olive noire ne se fait qu’une fois par jour et que chaque pizza doit avoir 4 olives noires, il faudra lui livrer 43 200 olives noires à la fois. 

2.Le stock de son magasin

Le second stock est celui lié au magasin. Dans notre exemple précédent, si l’usine est livrée une seule fois par semaine en olive noire et qu’elle produit 7 jours sur 7, il faudra impérativement que la livraison comporte au moins 302 400 olives noires. Il faudra aussi veiller à choisir une entreprise de livraison qui minimise les risques de retard ou de non livraison. 

Ces deux premiers stocks sont les stocks les plus faciles à mettre en place lorsqu’on connaît la demande et donc le takt time. Le point sur lequel le gouvernement français et les masques n’ont pas été performants est le dernier :

3.Le stock de sécurité

Ce stock est le plus difficile à mettre en place. Il est la clé de la bonne gestion de la chaîne d’approvisionnement mais peut vite se transformer en un surcoût ou un gaspillage de ressource.

Pour bien le mettre en place, il faut effectuer une analyse de risque. Ensuite, il faut le rendre visible et non le mélanger au reste du stock. Le principe est toujours de rendre apparents les problèmes.

Reprenons l’exemple précédent des olives. Nous avons effectué notre analyse de risques et avons déduit qu’une livraison devrait être stockée en plus pour pouvoir tenir jusqu’à la semaine d’après en cas de non livraison. Nous décidons donc de mélanger au flux 302 400 olives en plus. Seulement voilà, notre producteur d’olives noires obtient de nouveaux clients et décide de nous envoyer seulement ⅔ de la commande. Nous ne voyons pas de changement de production puisque notre stock est amplement suffisant avec le stock d’urgence. En 6 mois, l’usine a consommé l’ensemble du stock d’urgence sans s’apercevoir du problème. Soudain, l’usine ne pourra plus produire qu’à hauteur de ⅔ de sa production optimale. Il est donc nécessaire de voir ce stock diminuer pour mettre en évidence un problème. Si, en plus, le risque craint arrive, par exemple deux jours de très grand froid avec interdiction de faire circuler des camions, notre pizzaiolo est contraint de fermer. 

Ou, de la même manière, notre État nous demande de rester confinés car il y a une grave pénurie de masques en France. 

Le Lean n’est donc pas un management à zéro stock mais un management qui optimise les stocks pour satisfaire la demande quelles que soient les conditions ou les incidents. L’objectif étant de lisser au maximum la production pour être plus souple et plus résilient en cas de changement de la demande.  

Bibliographie :
Interview de Marie-Pia Ignace, cofondatrice et CEO d’Operae Partners et Présidente de l’Institut Lean France
https://fr.wikipedia.org/wiki/Beer_Distribution_Game
https://beergameapp.com/
https://www.lci.fr/sante/coronavirus-epidemie-covid-19-pourquoi-la-france-est-en-penurie-de-masques-ffp2-2148489.html
https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/186926/2320488
https://www.20minutes.fr/societe/2745539-20200322-coronavirus-comment-france-laisse-fondre-stock-masques-fil-annees
https://www.franceinter.fr/societe/penurie-de-masques-les-raisons-d-un-scandale-d-etat
https://www.hcsp.fr/docspdf/avisrapports/hcspr20110701_stockEtatmasquesresp.pdf
https://www.senat.fr/rap/r14-625/r14-6254.html
https://www.gathering-tools.com/2019/01/18/la-supply-chain-un-levier-de-creation-de-valeur-au-sein-de-lentreprise/


Vous souhaitez être accompagnés ou connaître nos offres ? Contactez-nous avec le formulaire ci-dessous !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s