Questions fréquemment posées sur les tournées du laitier

Questions fréquemment posées sur les tournées du laitier

Traduction du billet Frequently Asked Questions for Milk Runs de Christoph Roser sur son blog All about Lean.

Pour faire suite aux quatre billets consacrés à la tournée du laitier, son utilisation et ses calculs, voici des questions qui reviennent souvent. Certaines sont des pièges où il est facile de se tromper (par exemple, deux tournées du laitier sur le même itinéraire ne réduiront pas de moitié votre stock sur les chaînes de montage)… Entrons dans les détails.

Qu’en est-il de l’utilisation d’une pièce à plusieurs endroits ?

Vous pouvez avoir des pièces identiques qui vont à différents arrêts (par exemple, des vis qui sont utilisées à différents endroits). Dans ce cas, vous devez considérer toutes ces différentes destinations séparément. Ainsi, pour la même vis, vous devez calculer une demande à l’arrêt A, une demande à l’arrêt B, et ainsi de suite pour chaque arrêt où la vis est utilisée. Vous ne pouvez pas utiliser une demande commune !

La raison en est que le distributeur de lait doit savoir où il doit déposer les pièces. Si vous utilisez des boîtes de vis étiquetées de la même manière pour toutes les stations, le chauffeur ne saura pas où les mettre. Le conducteur essaiera probablement de placer autant de boîtes que possible à la première station, ce qui entraînera un sur-approvisionnement de celle-ci et une pénurie de vis dans toutes les suivantes. Par conséquent : utilisez des étiquettes distinctes et faites des calculs distincts pour chaque arrêt de la tournée du laitier, même si les pièces sont identiques !

Je n’ai pas assez d’espace !

Il se peut que vous fassiez les calculs et que vous placiez mentalement les boîtes à un poste, pour découvrir ensuite que vous n’avez pas assez de place ! Eh bien, bienvenue au club ! Cela arrive à tout le monde. Vous pouvez consulter mon billet intitulé Douze façons de créer de l’espace autour de votre zone de travail pour obtenir quelques suggestions. Une façon de résoudre ce problème est d’augmenter la fréquence des livraisons (c’est-à-dire de raccourcir le cycle de la tournée).

Il s’avère que vous n’avez des problèmes qu’avec quelques pièces plus encombrantes, et que tout le reste va bien. Malheureusement, étant donné qu’elles font toutes partie du même circuit de distribution, elles suivent toutes le même horaire. Par conséquent, une livraison plus fréquente pour les pièces volumineuses signifie une livraison plus fréquente pour toutes les pièces du même véhicule.

Toutefois, il est peu probable que vous desserviez l’ensemble de votre usine avec la même tournée. Il est fort probable que vous ayez plusieurs passages pour différentes zones. Dans ce cas, vous pouvez choisir d’avoir des cycles de tournée différents pour les différentes zones.

Que diriez-vous de plusieurs trains sur la même boucle ?  Ne le faites pas !

Vous avez peut-être une idée de génie : il suffit d’utiliser deux trains, et le stock nécessaire pour couvrir la durée de la boucle serait réduit de moitié. Ou même trois trains et vous n’auriez besoin que d’un tiers du stock. Faux ! En utilisant plusieurs trains, vous réduiriez le temps d’approvisionnement de l’hypothèse la plus défavorable, mais beaucoup moins que vous ne le pensez.

train

Prenons un exemple avec deux tournées du laitier sur la même boucle. Supposons que la première (le train rouge) ait manqué la boîte de peu. Au lieu d’attendre un cycle pour le nouveau passage du train rouge, la boîte vide ne doit attendre qu’un demi-cycle pour être récupérée par le passage du train bleu. En conséquence, le temps de réapprovisionnement pour l’hypothèse la plus défavorable est de 1,5 cycle.

boites vides ou remplies

Voici l’exemple avec trois passages de lait sur la même boucle. La boîte vide « manquée de peu » serait ramassée un tiers de cycle plus tard, ce qui donne un résultat de 1,33 cycles dans le pire des cas.

boites vides et rempliers

Dans l’ensemble, je pense que l’avantage de la réduction des stocks sur la chaîne de montage est faible et ne vaut peut-être pas l’effort consenti. Cela ne réduira certainement pas de moitié le stock nécessaire pour deux tournées ou même d’un tiers pour trois. Vous risquez également de rencontrer des problèmes si une tournée du laitier rattrape l’autre. Le seul avantage plus substantiel serait que la tournée ne transporterait que la moitié (ou un tiers) des pièces d’une seule.

Franchement, bien que possible, je n’ai jamais vu une telle solution, et je la déconseille fortement. Plutôt que de faire deux trains (ou plus) sur la même boucle, divisez la grande boucle en deux boucles distinctes (ou plus).

Le lait coule-t-il pendant les pauses ?

La tournée du laitier doit se faire selon un horaire régulier. Cet horaire permet de s’assurer qu’il y a un passage pour ramasser les boîtes vides et retourner les boîtes pleines à chaque intervalle de temps fixe. Si la tournée de ramassage n’a pas lieu, la ligne sera très vite à court de pièces. Par conséquent, la tournée de ramassage DOIT passer à chaque cycle.

Cependant, ceci n’est valable que lorsque les lignes et les stations sont effectivement en fonctionnement. Si la chaîne d’assemblage est inactive, la tournée du laitier peut l’être aussi. Par conséquent, pendant les pauses de la ligne, la tournée peut l’être également. Bien entendu, si la ligne est complètement arrêtée (congés, absence d’équipe, etc.), la tournée du laitier ne doit pas non plus fonctionner.

Des temps de pause différents ?

La tournée du laitier peut-elle avoir des temps de pause différents de ceux de la ligne qu’elle alimente ? En d’autres termes, s’il y a une pause, la tournée du laitier peut-elle simplement poursuivre sa route pendant que le reste de l’usine fait une pause, puis prendre sa propre pause une fois qu’elle est arrivée à l’entrepôt ?

En bref : Non ! N’utilisez pas de pauses différentes pour la tournée du laitier et les chaînes de montage ! Vous allez perturber le cycle de livraison. Pour plus de détails, examinons d’abord la situation sans pause. Dans l’exemple ci-dessous, nous observons une station desservie par une tournée du laitier. Une pièce est consommée par minute (ou dix toutes les dix minutes), représentée par les cases vertes marquées d’un « 10 ». La tournée de distribution de lait passe toutes les trente minutes (les flèches bleues), récupérant les boîtes vides pour trente pièces et livrant les boîtes avec trente nouvelles pièces (les flèches avec le « 30 »).

tournée

Si le laitier et la chaîne d’assemblage font une pause en même temps, rien ne change. Elle continue à prendre des boîtes de trente pièces et à livrer trente pièces à chaque arrêt. Un arrêt aura lieu vingt minutes plus tard à cause de la pause, mais la ligne a également eu une pause, donc la consommation est toujours de trente pièces.

Cependant, si le laitier prend sa pause plus tôt que prévu, la ligne sera à court de pièces. Il reviendra après cinquante minutes, mais pendant ce temps, la ligne a consommé quarante pièces, épuisant ainsi son stock de trente pièces. En fonction de la marge de sécurité, la tournée d’approvisionnement devra ramasser quarante pièces. Après la pause, lorsque la collecte de lait revient à 10h20, la ligne n’a consommé que vingt pièces. Cela posera un problème plus tard, lorsque la collecte de lait n’apportera que vingt pièces, mais la ligne en aura besoin de trente pour couvrir le temps de cycle jusqu’à la prochaine collecte. En résumé : C’est le bazar !

tournée et pause

La situation est similaire si le laitier prend sa pause plus tard. À 10 heures, la collecte de lait n’embarque que dix pièces. La ligne manquera de pièces par la suite, puisqu’il faudra cinquante pièces jusqu’au retour de la collecte. Même lorsqu’elle reviendra, elle n’apportera que dix misérables pièces. Encore une fois, nous avons un problème.

tournée

Par conséquent, gardez les mêmes temps d’arrêt pour la tournée du laitier et les lignes. Il y a une petite marge de manœuvre, car le laitier peut faire une pause à la dernière station prévue avant la rupture de la ligne et à la première station prévue après la rupture de la ligne. Cependant, cela ne représente généralement moins de cinq minutes, en fonction de votre planning. Si vous avez VRAIMENT besoin de pauses différentes, vos lignes ont besoin de plus de stock ou vous devez avoir un processus spécial pour approvisionner les lignes pendant les arrêts décalés. Encore une fois, ne le faites pas.

Ma tournée alimente deux lignes. Si une seule fonctionne, dois-je réduire le nombre de cycles ?

tournée deux lignes

Non. Chaque station est réapprovisionnée des pièces consommées dans le temps de cycle de la tournée. Si une seule ligne est en fonctionnement, la tournée doit toujours approvisionner l’autre ligne à chaque cycle, et vous ne pouvez donc pas réduire le nombre de cycles. La seule différence pour la tournée du laitier est qu’elle transporte moins de pièces et peut faire les arrêts de la ligne inactive un peu plus rapidement. Si vos lignes ont des horaires différents, il peut être utile d’avoir des tournées séparées pour des lignes distinctes. De cette façon, vous pouvez arrêter une tournée spécifique à une ligne sans vous soucier de l’autre ligne qui fonctionne encore.

J’ai l’idée géniale de mettre les marchandises à la demande également sur une tournée du laitier

Vous voulez donc que la tournée du laitier apporte également des pièces qui ne sont nécessaires qu’une ou deux fois, mais pas régulièrement comme les autres pièces ? Ne le faites pas ! Plus vous créez d’exceptions au standard, plus vous le perturbez. Les fautes et les erreurs se multiplieront. Il en va de même si vous voulez « modifier les itinéraires de manière flexible » en fonction de la demande ou d’autres passe-droits. Bien sûr, tout cela peut être fait. Mais je ne le recommande pas. Il sera très difficile de créer un tel standard flexible. Il sera encore plus difficile de le maintenir. En fin de compte, vous feriez mieux de demander à quelqu’un de faire le taxi pour les pièces rarement utilisées.

Nous voilà au terme des quelques conseils et astuces sur la façon de faire des tournées du laitier. Mais ça n’est pas encore terminé. Jusqu’à présent, seule la question de la tournée interne a été abordé. Mais il est également possible d’en faire en externe. Bien que la plupart des concepts précédents soient toujours valables, il y a quelques éléments supplémentaires à prendre en compte.

Le prochain et dernier billet de la série sera consacré à la tournée externe….

Vous souhaitez un accompagnement pour améliorer vos flux et réduire vos stocks ? Chez Operae Partners, nous sommes les spécialistes de l’amélioration continue dans les services et l’IT, contactez-nous au 01 40 05 96 88.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s