L’importance d’être à l’écoute du mal-être de l’équipe – épisode 1

L’importance d’être à l’écoute du mal-être de l’équipe – épisode 1

« Il faut absolument mettre en place quelque chose dans cette équipe, cela ne va pas du tout !« .

Bon vous l’aurez compris, je suis intervenue au sein d’une équipe pour… tout revoir 😉

1er jour d’accompagnement : la présentation. Ouille. Autant dire qu’il y a un froid quand je débarque au sein du service. Je me présente donc rapidement et de manière informelle. Le chef d’équipe propose aux membres de l’équipe de faire de même. Du coup, me voilà avec onze personnes devant moi, onze prénoms et quatre intitulés de postes. Ça va le faire…

Le chef d’équipe explique les raisons de ma venue et précise que la démarche lean va être déployée dans l’équipe. Je rebondis en me tournant vers l’équipe et en leur demandant de me présenter ce qu’ils ont fait. Comme je vois un panneau au mur, je leur propose de me l’expliquer.

A ce moment-là, toute l’équipe se lève et se place devant le panneau (ou board) et le silence s’installe. Tout le monde se regarde en se demandant qui va prendre la parole. Je propose alors que chacun exprime un point d’intérêt et un point d’amélioration du board. On fait un petit tour de table et il en ressort essentiellement du négatif. Je perçois une mauvaise atmosphère et je dirais même, un mal être dans l’équipe.

Par la suite, je suis amené à assister à de nombreuses réunions d’équipe dont le daily meeting (point quotidien d’une vingtaine de minutes), or ce dernier ne dure pas moins de 45 minutes, ce qui est énorme ! D’autant plus que ce point donne surtout lieu à un reporting des actions menées et n’est en aucun cas un moment de partage ou de sollicitation pour une aide. Vous vous voyez chaque matin commencer votre journée par 45 minutes de réunion débout et qui n’a aucun intérêt pour vous ? HORRIBLE !!!

Au bout d’un certain temps d’observation, je rencontre individuellement chaque membre de l’équipe. L’échange nous permet de faire plus ample connaissance, de mettre des mots sur l’ambiance qui règne dans le service mais aussi de prendre la température sur leurs envies concernant la démarche lean.

Pour moi, il est très important de créer un lien de confiance avec les personnes que j’accompagne car on ne sait pas combien de temps on va devoir travailler ensemble et leur soutien, volontariat et motivation sont des conditions essentielles à la réussite de l’accompagnement. Cela me permet aussi de leur faire relativiser ce qu’ils vivent au moment où je débute l’accompagnement. Comprendre leurs besoins et attentes va aussi me permettre d’adapter les divers ateliers qui auront lieu.

Je fais extrêmement attention aux aspects négatifs qui me sont remontés, et que j’ai pu constater en parallèle lors de mes observations, car c’est en quelque sorte un ressenti confirmé. Et souvent on pense que les leviers sont les points positifs, mais pour ma part c’est l’inverse : ce qui m’aide ce sont ces points négatifs. Alors comment fait-on ? Certains doivent être mis de coté et à un moment donné, le positif et la fierté de la réussite prennent tellement le dessus qu’on ne voit plus les points noirs qui nous embêtaient… Les autres points négatifs sur lesquels je vais travailler avec l’équipe et la manière dont je vais m’y prendre feront l’objet du prochain article qui sera intitulé : « Désamorcer la bombe ! ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s