Une pratique aggressive de la résolution de problèmes

La résolution de problème est LA tournure d’esprit qui s’impose puisque la philosophie de l’entreprise entrée dans une démarche Lean vise à servir parfaitement le client. C’est en ce sens qu’elle est agressive.
Le problème n’est ni quelque chose qui agace, ni quelque chose qui dérange. Il n’a rien de diffus et n’est pas du domaine subjectif du ressenti. Un problème se mesure. En Lean, c’est l’écart entre un objectif que l’on souhaite atteindre et une réalité qui est en deçà. Et cette mesure doit être en lien avec un indicateur décrivant la valeur attendue par le client et par l’entreprise : la qualité, les défauts ou encore les coûts de production.

5e Lean IT Summit

La résolution de problème suit un chemin très standardisé qui va de l’exploration systématique des causes, par l’observation ou l’expérimentation, à la mise en œuvre d’actions dont on mesure les résultats. Elle se poursuit jusqu’à ce que la mesure cible soit atteinte. Elle se conclut par un exercice de réflexion visant à comprendre ce que l’on a appris du client, du processus, de l’entreprise.

 

A suivre : Le Lean pour les DSI