Yokoten, du partage de la connaissance

Le Yokoten, bien que moins connu que le Kaizen, est une pratique Lean essentielle. Elle vise le partage de la connaissance au sein d’une entreprise. Il s’agit d’un déploiement horizontal s’appuyant sur la reprise des idées issues des différents kaizens conduits par toutes les équipes.

yokoten-operae-partnersQuel est le rôle des managers dans la pratique du Yokoten ? Il est de déceler les améliorations issues des différents kaizen menés au sein de l’entreprise pour orienter leurs équipes vers des potentiels d’amélioration. Le management intervient en tant que soutien à la réussite de ses équipes tout en les « challengeant » sur leur performance.

L’objectif du Yokoten n’est pas de réaliser un copier-coller d’un service à un autre mais d’encourager le gemba, c’est-à-dire aller voir sur le terrain au poste de travail ce qui se passe. Cette pratique vise à comprendre la démarche de résolution entreprise par d’autres afin de l’adapter à son propre environnement. Une simple transposition n’apporte pas de valeur et le Lean cherche avant tout le développement des personnes. L’idée, pour les équipes, est de se nourrir des actions mises en place tout en y ajoutant les connaissances acquises par l’échange pour les améliorer.

 

Le Yokoten s’intègre dans la phase A du cycle PDCA. Il se construit sur des apprentissages  mais il n’est en rien une simple application de bonnes pratiques. Toyota considère qu’un kaizen n’est complet qu’après la réalisation du yokoten et quand la connaissance est effectivement partagée. Cette appropriation du savoir en vue de son amélioration est au cœur de l’entreprise japonaise. Ainsi, en 1950 elle effectua deux missions aux Etats-Unis pour apprendre les dernières méthodes de production et s’en inspirer. Il en résultera les deux piliers du Lean : le juste à temps et l’autonomisation qui sous-tendent encore aujourd’hui la maison « Toyota » et qui sont partagés et appliqués par tous les employés.

En théorie, le principe du Yokoten semble facile mais sa mise en place nécessite beaucoup de rigueur et une grande organisation pour soutenir cette culture de l’apprentissage.

3 réflexions sur “Yokoten, du partage de la connaissance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s