Les communautés de pratique en Lean

chimpanze-outil-Fotolia_01

S’appuyant sur le Yokoten (yoko : horizontal, lateral, sideways et ten : develop, deploy, advance), également nommé Yoko-tenkai ou Yoko-ten, (lire l’article de Paul Gette Yokoten, du partage de la connaissance), les communautés de pratique en Lean Management sont très éloignées de celles pratiquées par la plupart des entreprises qui y définissent des standards pour ensuite les faire appliquer par l’ensemble de leurs collaborateurs.

Une communauté de pratique Lean est un groupe de personnes partageant des points d’intérêt communs et une ligne managériale commune. Elle se réunit régulièrement (hebdomadairement, mensuellement…) autour d’un expert et des personnes expliquent leur(s) PDCA terminé(s).

L’objectif est de partager :

  • les problèmes rencontrés sur le Gemba ; potentiellement par plusieurs personnes, ce qui peut devenir des problèmes d’entreprises ;
  • la manière de penser, c’est-à-dire le raisonnement utilisé pour résoudre le problème matérialisé par le PDCA ;
  • l’apprentissage, c’est-à-dire les nouveaux savoir-faire acquis par les porteurs de PDCA (ou l’équipe) et pouvant servir à d’autres personnes, à d’autres équipes.

Les bénéfices apportés par ces communautés de pratiques :

  • les responsables (ou manageurs) d’équipe réalisent des PDCA en lien avec la performance présente sur le management visuel ;
  • les responsables (ou manageurs) d’équipe incitent et coachent leurs collaborateurs dans la réalisation de PDCA (sur le terrain et pas dans une salle de réunion) pour les entraîner à réfléchir en profondeur, à enrichir leur expertise technique de leur métier et à développer leur leadership (cf. modèle en T) ;
  • la performance de chaque équipe s’améliore, et par extension celle de l’entreprise ;
  • elles participent aux développement des personnes qui est la somme de la formation continue et de l’apprentissage acquis par la résolution des problèmes ;
  • le patrimoine de connaissance se construit régulièrement.

Ainsi, dans des entreprises pratiquant le Lean Management et les communautés de pratique, il est fréquent de voir des responsables (de pôles, de services, d’unités…) réunir hebdomadairement leurs manageurs dans l’Obeya ou devant le management visuel et qu’une personne explique son PDCA.

Les communautés de pratique Lean génèrent naturellement un challenge positif par les pairs mais également entre les équipes, et ce à condition de ne pas faire abstraction du respect des personnes (2e pilier du Toyota Way).

La transparence et la facilité de communication au sein de l’entreprise sont des éléments essentiels pour la réussite du Yokoten. Les Japonais appellent cela le kaze toushi (vent soufflant à travers).

Et chez vous, comment se déroulent vos communautés de pratique ?

Crédit photo : © jdavenport85 – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s