Richard Coeur de Lion sur le Gemba

capture-decran-2017-01-12-a-14-41-12Source : Robin des Bois, Ridley Scott, Universal Pictures

Dans le film Robin des Bois de Ridley Scott, sorti dans les salles françaises en 2010, la scène dans laquelle Richard Cœur de Lion (interprété par Danny Huston) va visiter ses troupes peut être comparée à la venue sur le Gemba d’un manager (la pratique Lean qui consiste à aller sur le terrain, là où se crée la valeur pour le client). Mais, car il y a un mais, cette scène révèle également ce que ne doit pas faire un manager quand il va sur le Gemba. Analysons cette scène.

Elle débute quand le Roi Richard demande à son vassal de lui donner son avis sur sa croisade en Terre sainte. Ce dernier, tel un collaborateur désabusé dans un système tayloriste, reste politiquement correct pour ne pas perdre sa place. Cœur de Lion, agacé, souhaite trouver des hommes braves et courageux qui sauront dire ce qu’ils pensent. Il décide alors, dans un geste censé, d’aller au cœur de ses troupes, sur le terrain (le Gemba).

Décodage : jusqu’ici, pas grand chose à redire. La confrontation d’un manager avec le réel est un geste sain, malheureusement peu courant dans nos entreprises.

Le Roi d’Angleterre, sur le retour de sa croisade, tient le siège d’un château français depuis plusieurs jours. Ce soir-là, probablement comme tous les soirs, ses soldats s’enivrent de vins et d’alcool certainement pillés ou confisqués et ripaillent dans la boue pour oublier un instant la dureté de leur condition d’homme au Moyen-Âge. Richard Cœur de Lion et son vassal, tous deux emmitouflés et cagoulés dans leur bure, sillonnent le plus discrètement possible ce taudis faisant office de camp.

Décodage : un manager souhaitant aller sur le Gemba ne doit pas se cacher ou se grimer pour ressembler à un collaborateur. S’il est découvert, ses employés auront vite fait de penser qu’il est venu espionner leur travail ; ils n’auront pas tort. Pour autant, il n’est pas la peine d’avertir tout le monde de la venue du directeur en demandant à ce que les bureaux soient rangés, l’atelier mis au propre et les employés au garde-à-vous à l’entrée des bureaux. Une visite sur le Gemba n’est pas une inspection de chambrée avec son protocole militaire : « Caporal-Chef Durand, Compagnie de Commandement et Service, 159e RIA, chambre 2, 11 présents, 1 absent. Mes respects mon Colonel. »

Robin Longstride (Russell Crowe) et Petit Jean (Kevin Durand) se volent dans les plumes pour une sombre histoire de tricherie au bonneteau. Dans leur bagarre, ils renversent le Roi Richard, qui se trouve alors démasqué. Sur ordre du vassal, les soldats présents s’agenouillent. Richard intime à Robin de se lever et de lui dire ce qu’il pense de la croisade de son roi. Robin, fidèle à sa personne, répond que cette campagne a été mauvaise. Incité par le roi à poursuivre, Robin Longstride précise sa pensée. Le roi semble satisfait de l’honnêteté de son archer. L’image suivante montre Robin, Petit Jean et d’autres archers mis au pilori sur ordre du roi…

Décodage : quand un manager décide de se confronter au terrain, il doit y aller avec l’esprit ouvert pour écouter, entendre et la volonté de comprendre les propos des employés. S’il décide, parce qu’il n’est pas d’accord avec ce qu’il a entendu, de sanctionner, par un quelconque moyen, l’employé et/ou son responsable alors cette visite sur le Gemba sera vidée de son sens et les employés perdront définitivement confiance en leur manager.

Pour plus d’informations sur le Gemba, n’hésitez pas à lire les articles suivants :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s