Il n’y a pas de Lean et d’Agile sans respect des personnes

Lille

En Lean Management, comme en Agile, il y a des outils ET un état d’esprit, une culture, des attitudes, des postures et des capacités comportementales nécessaires à la bonne utilisation des techniques.

Nombre de personnes connaissent des outils du TPS (système de production de Toyota) mais peu savent que sans le Toyota Way (système de management), ces outils du TPS ne servent, finalement, qu’un intérêt tayloriste avec les conséquences que l’on connaît.

Je vous présenterai lors de l’Agile Tour Lille 2017 la session Le Lean sans Respect c’est comme s’allonger nu sur une plage sans crème et sans parasol, ça fait très mal et c’est dangereux ! J’y parlerai de ce qu’est le respect dans le Lean, une des conditions sine qua non pour pratiquer le Lean Management. Il en est de même avec la démarche Agile pour laquelle je présenterai certaines techniques Lean facilitant le développement des compétences des personnes et l’amélioration de la qualité.

Le  respect ne se limite pas au bonjour du matin. Le respect, c’est prendre soin des personnes, des humains qui constituent les équipes. C’est leur assurer au quotidien une sécurité physique et une santé mentale. C’est leur donner les moyens de réussir leurs journées. C’est utiliser, tous les jours, leur intelligence pour qu’ils améliorent eux-mêmes leurs pratiques pour produire avec une meilleure qualité et avec le moins de gaspillages possibles.

  • Comment peut-on prétendre développer l’amélioration continue si l’on cherche le coupable de chaque problème ?
  • Comment faire un bon gemba (visite terrain) si l’on ne développe pas certaines attitudes, comme la bienveillance ?
  • Comment engager ses équipes à tester des choses si elles n’ont pas le droit à l’erreur ?
  • Comment développer l’usage de l’andon (appel à l’aide) si la personne qui l’actionne se fait réprimander ?
  • Comment favoriser l’autonomie si le/la responsable d’équipe ne fait pas confiance à son équipe et apporte lui/elle-même les solutions ?
  • Comment faire émerger les problèmes sur le management visuel si le/la manageur/e s’en sert pour contrôler ses équipes ?
  • Comment développer les connaissances des équipes si elles ne sont pas aidées et challengées dans la résolution de problème ?

Comme l’écrit J. Liker dans Le Modèle Toyota

« La direction doit démontrer chaque jour son soucis de la qualité, mais, in fine, la qualité est entre les mains des opérateurs. Et on ne peut pas leur dire qu’ils sont importants puis mettre en péril leur santé et leur sécurité pour atteindre les objectifs de production du jour. »

Comme le répète souvent Michael Ballé :

Lean = Kaizen + Respect

Pour en savoir plus, rendez-vous le lundi 13 novembre 15 heures à l’Agile Tour Lille.

2 réflexions sur “Il n’y a pas de Lean et d’Agile sans respect des personnes

  1. Merci pour cet article
    Quel est selon vous la meilleure manière de développer plus de respect et de bienveillance au travail ? Que faire lorsqu’un chef nous incrimine au lieu de nous aider à mieux agir ?

    J'aime

  2. Bonjour VivreLibre.
    Merci pour votre commentaire.
    Le respect et la bienveillance s’appuient sur la confiance. Un/e responsable qui incrimine ses équipes, qui contrôle tout, qui veut tout superviser n’a pas confiance dans les personnes qui travaillent pour lui/elle. Ce/cette responsable est probablement un pion dans un système tayoriste qu’est l’entreprise dans laquelle il/elle travaille. Le changement doit venir d’en haut.
    Bien à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s